la IIème république espagnole

Pages: 17 (4144 mots) Publié le: 9 septembre 2014
3. La IIème république espagnole:
Proclamation de la seconde république espagnol:
Après Primo de Rivera, le général Berenguer est nommé par le roi pour diriger le pays. Celui-ci tolère la renaissance des syndicats et des partis issus de la gauche en pensant pouvoir les amadouer. À ce moment précis, pour la première fois en Espagne, la droite et la gauche désapprouvent toutes deux la politiquemenée par le roi. Une république est souhaitée et formalisée par le pacte de Saint-Sébastien.

- Pacte de Saint-Sébastien:


Les réformes:
- La réforme agraire: Article 44 à 46 de la Constitution de la IIème République espagnole.

Cette réforme était l'une des plus importantes et des plus problématiques depuis la proclamation de la République. Elle concernait principalement leslatifundiums* et 2 millions d'agriculteurs sans terre. L'objectif de ce changement était d'installer entre 60 000 et 70 000 paysans propriétaires chaque année sur 700 000 à 900 000 hectares de terres agricoles car à l'époque pour tous les terrains, il y avait 20 000 qui en étaient les propriétaires. Pour arriver à cela, le gouvernement expropriait les terres non cultivées en indemnisant bien sûr lespropriétaires ou c'étaient des terres qui ont été confisquées préalablement car la noblesse par cette réforme perdit ses terres sans aucunes indemnisations ayant été effectués. Il est compréhensible à ce moment-là que la noblesse ne fût guère enthousiaste face aux réformes de la jeune République et fut évidemment un ennemi politique pour celle-ci. Lorsque le gouvernement dût confisquer des terres, cefut lorsqu'il y eut la tentative du coup état du général Sanjurjo et tous les comploteurs notamment issus de la noblesse se virent priver de leurs terres par le gouvernement d'Azaña. Ensuite ces terres confisquées ou expropriées appartinrent à l'Institut de la Réforme agraire (IRA) créé spécialement pour l'application de cette réforme avec un budget annuel de 50 millions de pesetas.
L'IRAtransférait ensuite ses terres aux juntes provinciales qui à leur tour les transféraient aux collectivités agricoles pour une exploitation individuelle ou collective selon la décision de l'ouvrier agricole concerné. Le gouvernement Azaña voulait également créer la Banque Nationale Agraire mais elle ne vit jamais le jour. Son but était de pouvoir aider les nouveaux propriétaires issus en général d'unecouche sociale pauvre, d'acheter des outils ou autres matériaux agricoles. Nombreuses terres en Espagne étaient laissés à l'abandon par les propriétaires fonciers, certaines étaient incultivables et d'autres nécessitaient des systèmes d'irrigation. Cette réforme impliquait aussi une amélioration de la condition du travailleur agricole dans les grandes fermes, elle introduisait la journée de 8 heurescomme pour les ouvriers travaillant dans les usines et aussi une modernisation des méthodes pour engager des paysans. Cette réforme qui au départ était déjà problématique pour le gouvernement d'Azaña amenèrent encore plus de problème lors de son application. Il y a eu l'opposition des propriétaires terriens en lançant des actions légales notamment. Le fait également que l'Institut de la RéformeAgraire connut des problèmes essentiellement bureaucratiques. Ensuite de nombreux propriétaires terriens n'avaient pas ou peu de documents prouvant que les terres leur appartenaient et ils pouvaient arriver qu'une seule terre puisse être possédée par un ou plusieurs propriétaires alors qu'elle ne concerne qu'une petite surface.
Ce fut très compliqué pour l'IRA de retrouver les documents attestantque la terre appartenait bien à un ou plusieurs propriétaires, cela explique en parti la lenteur bureaucratique de cette institution. Puis s'en vint rajouter un autre problème qui peut expliquer l'échec de cette réforme, le gouvernement n'a jamais fait d'étude sur la qualité et le rendement des terrains qu'il a exproprié. Et dernièrement, lors des expropriations des terres, le gouvernement n'a...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Iième république
  • Le parlementarisme sous la iième république
  • La II République espagnole
  • Exposé seconde republique espagnole
  • Berlin, capitale du iième reich
  • Espagnol
  • espagnol
  • Espagnol

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !