La justice peut se de finir par certain comme la capacite a rendre le droit

740 mots 3 pages
ECJS – THEME 3 - LE CITOYEN ET LA JUSTICE

La justice peut se définir par certain comme la capacité a rendre le droit. Elle est une des fonctions souveraines de l’Etat et repose sur le fondement des lois de la société et sur des principes tels que la préemption d’innocence ou l’égalité de tous devant la loi. Mais alors en quoi la justice protège les citoyens ? Pour cela nous verrons successivement comment la justice protège la victime, le coupable, les témoins, les jurés puis comment elle protège les citoyens en général.

La justice protège la victime car elle rend « justice » en punissant celui ou celle ayant porté outrage à cette personne. La justice peut aussi protéger la victime par des procédures mises en place comme par exemple des entretiens avec un spécialiste psychologue en cas de viol ou des procédures d’éloignement pour éviter a la victime une récidive de son agresseur ou d’une personne qui nuit a son bien être. La justice peut aussi venir en aide aux personne la aussi par la mise en place d’infrastructure comme les numéro vert pour les enfants maltraités ou les femmes battues. Malgré tout la justice ne peut pas éviter l’impossible, par exemple elle ne peut pas protéger quelqu’un en train de se faire agresser, si protection il y a c’est bien sûr une protection après les faits.

La justice protège aussi le coupable ou le présumé coupable, en effet la justice par son principe de préemption d’innocence considère un individu coupable que lorsqu’il est jugé coupable par le tribunal, comme dans le cas de l’affaire Ranucci où Christian Ranucci ne sera considéré coupable que après la fin de son procès. Elle peut aussi protéger le coupable ne la plaçant en cellule d’isolement afin d’éviter les représailles des autres criminels. La justice peut aussi non seulement protéger mais aider le coupable par des suivis psychologique ou autre afin de ne plus nuire a autrui ; procédure qui sera appliquée dans le cas de l’affaire Emile Louis. Mais la

en relation

  • La capacité des incapables majeurs
    2196 mots | 9 pages
  • Justice, de l'apparence au mercantilisme juridique
    3051 mots | 13 pages
  • bilan de l'efficacité de la cour pénale internationale
    1295 mots | 6 pages
  • Philo Terminal S
    20835 mots | 84 pages
  • Qu’est ce qui fonde nos devoirs à l’égard d’autrui
    1634 mots | 7 pages
  • Philo
    1285 mots | 6 pages
  • Histoire des institutions
    22621 mots | 91 pages
  • La ddhc - commentaire de texte
    2328 mots | 10 pages
  • La justice
    3814 mots | 16 pages
  • Liberté et loi
    3236 mots | 13 pages