La légende napoléonienne

Pages: 6 (1298 mots) Publié le: 10 octobre 2014
« Vivant, il a manqué le monde. Mort, il le possède ». Comme le souligne Chateaubriand dans ces quelques mots sur Napoléon, la plus grande conquête de l’empereur n’est pas L’Europe mais bien les esprits de toutes les générations du XIXème siècle. Certains le considèrent comme le fils de la révolution, d’autres comme un « ogre » tyrannique et sanguinaire. D’autres encore voient en lui et en sesprincipes un modèle politique idéal. Cet héritage, à la fois idéologique et politique, est devenu tantôt sujet de débat, tantôt enjeu politique et même parfois « acteur » de première importance dans la société de l’époque. Mais, plus précisément, sous quelles formes l’héritage légué par l’homme à la redingote grise s’est-il manifesté au cours du XIXème siècle ?
Tout d’abord, le personnage enlui-même et ses actions ont donné naissance à ce qu’on appelle la « légende Napoléonienne », laquelle alterne entre propagande, haine et adulation.
Mais outre la mythification de Bonaparte, c’est sa politique qui a marqués le XIX siècle et qui se manifeste notamment à travers la naissance du Bonapartisme et la réutilisations des institutions et stratégies militaire de l’Empire.
Durant tout le XIXèmesiècle, le nom de Napoléon, en plus d’être chargé d’histoire, était entouré d’une forme de légende. Il serait naïf de croire que cette mythification du personnage ait commencé une fois celui-ci en exil à Ste Hélène : en effet, Bonaparte a su, dès la première campagne d’Italie, se forger sa propre légende en s’emparant des mécanismes de la propagande. C’est ainsi que sont apparus des journaux telsque « courrier de l’armée d’Italie » esquissant le portrait d’un homme courageux, invincible, et proche de ses soldats. L’expédition d’Egypte n’a fait que renforcer la fascination pour ce jeune général plein de fougue, s’opposant aux politiciens corrompus et âgés du Directoire. Mais c’est après 1800 que cette « légende officielle » prend le plus d’ampleur. Seule la presse favorable à l’empereur estautorisée, des communiqués de guerre sont lus dans tout l’Empire afin d’annoncer les prouesses, souvent arrangées, de la Grande-Armée. La peinture est mise au service de la légende où, à grand coup de métaphores, Napoléon apparait toujours comme sublimé.
Puis survient la bataille de Waterloo. Avec la défaite de l’empereur c’est le mythe qui s’effondre, laissant place à la légende dite« noire ». La France, réduite et occupée, essuyant une décennie de guerre, essaie d’oublier celui qui est désormais comparé à Attila et Gengis Khân.
Pourtant, même si plus d’une centaine de pamphlets accablent Napoléon entre 1814 et 1815, ce consensus antinapoléonien n’obtient guère d’assise populaire. Au contraire, les difficultés économiques de la Restauration et la montée du chômage suscitent la nostalgiede l’époque précédente. Les fonctionnaires regrettent les nombreux postes proposés sous l’empire, les paysans regrettent le faible prix du pain, les soldats regrettent la gloire de la Grande-Armée. Comme répondant à ce besoin, en 1823, deux ans après la mort de Napoléon, paraît l’œuvre qui va vraiment faire exploser la légende dorée : le Mémorial de Ste Hélène de Las Cases. L’œuvre présente unempereur libéral persécuté par les ennemis de la révolution et relate ces plus grandes victoires. Abreuvés par ces récits épiques appuyés par la mémoire des vétérans, la jeunesse se met à idéaliser Napoléon qui devient rapidement le héros, ou comme dirait Pierre Lebrun « la muse la plus féconde », d’un courant artistique naissant : le romantisme. De Victor Hugo et son « Ode à la colonne Vendômes» àBalzac qui déclame : « ce qu’il a commencé par l’épée, je l’achèverai par la plume ! » le personnage de l’Empereur est sans cesse glorifié et magnifié. Sous les figures de style des écrivains l’histoire se mélange à la fiction. Bientôt, toutes les formes de l’art reprennent l’inépuisable sujet de Napoléon : la musique et bien sur la peinture. Célébrant à la fois un destin individuel...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Legende
  • Légende
  • Je suis une légende
  • Legend
  • Les legendes
  • Legende
  • Legend
  • La legende

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !