La liberté chez sartre

445 mots 2 pages
Mauvaise foi et Liberté chez Sartre
Comme cela a été dit précédemment, être condamné à être libre est la cause d'une angoisse que l'on pourrait qualifier d'existentielle, pour mieux faire comprendre car l'expression a été employée peut-être à pour désigner divers états de conscience éloignés des concepts développés. Les hommes prennent peu de soins de leur liberté: ils croient l'aimer mais paradoxalement la contrainte de la liberté fait que l'on aimerait bien s' y soustraire ( ne pas s'engager, ne pas lutter, suivre le cours des choses, se cacher derrière l' argument externaliste- c'est la société qui change-...

Sartre appelle cela la mauvaise foi. Celle-ci est une réponse à l'angoisse de la liberté, à la peur d'être entraîné dans l'inconnu.

"Il convient de choisir et d'examiner une attitude déterminée qui, à la fois, soit essentielle à la réalité humaine et, à la fois telle, que la conscience au lieu de diriger sa négation vers le dehors, la tourne vers elle-même.
Cette attitude nous a paru être la mauvaise foi." Sartre, l' Etre et le Néant,

La mauvaise foi, c'est feindre pour soi-même (car cette mauvaise foi n'est pas un mensonge à autrui) que l'on est pas libre au moment où il faudrait assumer sa liberté.
Je suis de mauvaise foi lorsque je me vis sur le mode d'être de la chose, de l'en-soi et où j'oublie que j'ai une conscience, le pour-soi, toujours capable de dépasser le présent vers le futur et également de remplacer la signification de ma vie par une autre signification ( donner un nouveau sens à sa vie, dit- on communément).
Je suis de mauvaise foi chaque fois que je me joue un personnage auquel je me fais croire.

"Par le mensonge, la conscience affirme qu'elle existe par nature cachée à autrui, elle utilise à son profit la dualité ontologique du moi et du moi d'autrui..
Il ne saurait en être de même pour la mauvaise foi, si celle-ci, comme nous l'avons

en relation

  • sartre je
    2505 mots | 11 pages
  • Existentialisme
    12447 mots | 50 pages
  • La vision de la liberté de sartre
    600 mots | 3 pages
  • Peut-on être libre sans le vouloir ?
    2303 mots | 10 pages
  • Sartre, L'existentialisme est un humanisme
    1103 mots | 5 pages
  • Sartre
    2742 mots | 11 pages
  • Sartre
    4615 mots | 19 pages
  • Les fondements ontologiques de la liberte dans l'etre et le neant
    704 mots | 3 pages
  • Sartre
    1139 mots | 5 pages
  • Le cogito - commentaire
    1794 mots | 8 pages