la liberté et le travail

Pages: 22 (5279 mots) Publié le: 15 novembre 2014
Sujet 1 : Le travail est-il pour l'homme un obstacle à sa liberté ?
Développement
Nul doute que nous soyons nombreux à souhaiter n'avoir pas à travailler : le travail tend à nous apparaître comme une contrainte sociale déplaisante et pénible. Néanmoins il faudra travailler pour gagner sa vie et prendre ainsi sa place dans la société, au point que la majeure partie de notre vie semble êtreplacée sous le signe du travail. Or le travail est avant tout une activité impliquant de se soumettre à des règles dont on ne décide pas : il y a un savoir-faire à acquérir, des procédures et des procédés de fabrication à respecter. S'adonner à un travail, c'est donc toujours se plier à des exigences qui ne dépendent nullement de notre libre arbitre, mais qui semblent au contraire venir le brider. Pourautant, le travail est-il pour l'homme un obstacle à sa liberté ? Quel rapport le travail entretien avec la liberté ?
Corps du devoir
Etymologiquement, le travail, du latin ’’tripalium’’, désigne l’instrument à trois pieds qui servait à ferrer les chevaux et les animauxrécalcitrants. A l’origine le travail évoque donc une idée de d’obligation, de contrainte, de torture, de peine, de servitude et d’assujettissement. La liberté quant à elle vient du latin ‘’libertas’’ qui désigne l’état de celui qui ne dépend d’aucun maître et qui jouit des droits civiques. Etrelibre ou liberté, c’est l’état de l’individu qui n’est ni esclave ni prisonnier. Au sens générale, la liberté est « Etat de l’être qui ne subit aucune contrainte et qui agit conformément à sa volonté et à sa nature.» Le travail est d’abord et avant tout une nécessité à laquelle l’homme ne peut jamais se passer. On a coutume en paléoanthropologie de considérer la présence d'objets taillés, un silexbiseauté par exemple, comme le signe d'une présence humaine : un homme a vécu là, qui a pris la peine de transformer, dans un but déterminé, des choses naturelles en outils de travail, interposant ce faisant entre lui et le monde naturel des objets conçus de toutes pièces et en ce sens artificiels. Pourquoi donc ? On peut à bon droit penser qu'une telle peine n'a rien de gratuit, au contraire. Aprèstout, l'homme, comme tout être vivant, doit assurer sa survie dans une nature au pire hostile et au mieux indifférente. Entendons par là qu'il a un certain nombre de besoins vitaux qu'il lui faut satisfaire sous peine de mort ; et en ceci, il ne se distingue pas des autres animaux. Seulement, comme le remarquait Platon dans le Protagoras, alors que la nature a doté ces derniers d'instincts sûrsguidant sans erreur possible leur comportement et d'organes à même de leur servir d'outils naturels (pinces, crocs, becs, etc.), l'homme est nu et comme démuni de tout avantage naturel pour se conserver lui-même. C'est pour ainsi dire à mains nues qu'il se mesure à son milieu : l'homme, au sens propre, ne peut compter que sur ses doigts. Proie faible et sans défense, prédateur lent et malhabile, ilserait promis à la disparition biologique pure et simple s'il n'était capable d'interposer des outils entre lui et le monde, de transformer par son activité technique ce qui l'entoure, et de plier ainsi la nature à ses besoins. L'homme est le seul être vivant à ne pas s'adapter à son milieu, mais à adapter son milieu aux exigences de sa propre survie, et c'est le travail qui est tout à la fois lemoteur et le vecteur de cette adaptation. Aussi semble-t-il dicté par la plus élémentaire des nécessités, la nécessité vitale : travailler, c'est justement produire ce que la nature ne fait pas toute seule et produire ce sans quoi ma propre survie serait compromise, sinon menacée. Ainsi pour Hegel, le travail est un moyen par lequel l’homme construit son histoire et accède la grande liberté....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Liberté de travail
  • Liberté du travail
  • Travail et liberté
  • La liberté et le travail
  • La liberté du travail
  • Liberté du travail
  • Liberte du travail
  • Travail Et Libert

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !