La littérature africaine

Pages: 8 (1878 mots) Publié le: 5 février 2015
Edition : La littérature africaine a désormais sa « bible »...
(MFI) Lylian Kesteloot est une spécialiste reconnue de la littérature africaine. Chercheur à l’Institut de recherches de l’Université de Dakar (IFAN) et chargée d’un séminaire au CIEF (littérature francophone) à la Sorbonne-Paris IV, elle vient de publier une Histoire de la Littérature négro-africaine qui apparaît d'ores et déjàcomme une référence.
Après avoir publié il y a une trentaine d’année sa première thèse de doctorat de lettres sur les écrivains noirs de langue française et sur les itinéraires du mouvement de la négritude, Lylian Kesteloot a produit différents essais sur Césaire, sur Senghor, puis une célèbre anthologie négro-africaine, qui a fait l’objet de nombreuses rééditions. Elle est aussi une spécialiste delittérature orale, et a édité récemment en collaboration une anthologie des grandes épopées africaines. Aujourd'hui, cette Histoire de la littérature est une refonte complète de la thèse de 1961, depuis longtemps introuvable. Ordonnée de manière chronologique, elle a été conçue comme un outil de travail pour les universités francophones. Si l'ensemble (imposant) n'est pas exhaustif -l'auteur n'ytraite que de la littérature de langue française, et reconnaît elle-même parler peu des écrits d’Afrique anglaise ou portugaise, et n’aborder que pour mémoire la littérature orale- ce n'en est pas moins une « somme » qui se devra de figurer dans toutes les bonnes bibliothèques.
On peut s'interroger sur le qualificatif de littérature « négro-africaine », que Lylian Kesteloot a conservé pour décrireson champ d'exploration. Elle rappelle que « c’est la définition que les écrivains africains des années 50-60 s’étaient donnés eux-mêmes. Plusieurs critiques littéraires ont tenté de trouver d’autres dénominations, ou de diluer l’histoire des écrivains négro-africains dans la littérature francophone en général, mais personnellement je considère qu’il y a une cohérence propre à cette aventurelittéraire et que le terme négro-africain est pertinent ».
L'ouvrage situe les origines de cette littérature dans les années 30, avec la sortie de Légitime Défense, à l’époque parisienne de Senghor, Césaire, Damas, rappelle l’influence de la Revue du Monde noir, revue faite par des Antillais, et intègre le rôle de certains personnages comme Lamine Senghor, un syndicaliste politique dont les écritsvirulents marquèrent les esprits et la prise de conscience des écrivains noirs. Suit la période de Présence Africaine, à partir de 1947, celle de la FEANF (la Fédération des Etudiants d’Afrique Noire) qui jouait un grand rôle à Paris, enfin celle des deux Congrès de la FEANF de 1956 et 1959 : on discerne mieux, ainsi, l'importance du contexte politique sur l'essor de cette littérature, à l'heure dela décolonisation, et des interventions des députés africains au Palais Bourbon.
Avec les années 60, les écrivains parlent de remettre en cause la langue française dans leurs écrits. Mais cette revendication n'est pas forcément suivie d'effet : « personne n’était disposé à publier les langues nationales. Sauf dans les pays anglophones, en particulier au Nigéria où on les publiait déjà. Les paysfrancophones étaient sous la coupe de la coopération française, y compris pour les réformes de programmes scolaires. C’était un frein » souligne Lylian Kesteloot. « Et puis les linguistes ont découvert aussi que les langues nationales présentaient des difficultés notamment au sujet des idées abstraites que les Africains scolarisés n’utilisaient qu’en français. »
Le travail sur la langue, illustréessentiellement par Kourouma
Aujourd'hui, sur ce plan, peu de choses ont changé, constate-t-elle. « Car, sauf au Mali, on n’enseigne toujours pas les langues africaines. La langue française est toujours à la base de l’enseignement et les éditeurs français ne sont pas prêts à publier des livres dans des langues nationales, faute de marché suffisant. Il y a tout de même eu quelques romans maliens...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Litterature africaine
  • La litterature africaine
  • Littérature africaine
  • Littérature africaine
  • Litterature africaine
  • Littérature africaine
  • Littérature africaine
  • littérature africaine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !