La littérature canadienne française

Pages: 5 (1207 mots) Publié le: 1 janvier 2015
Analyse littéraire
14 octobre 2014
La littérature canadienne française du XXe siècle
En ce qui concerne le Canada français, la littérature est quelque chose de relativement nouveau. Comparé aux anciennetés que sont les littératures anglaises et françaises, la littérature canadienne française ressemble à un petit-fils. La région elle-même n’existant que depuis 500 années, sa littérature n’apas émergé jusqu’au 19e siècle. Au cours de sa vie, la littérature du Canada français n’a fait qu’évoluer comme tout autre domaine artistique du monde. De ses débuts de la littérature du terroir, au courant minime qu’est l’idéalisme, passant par la Grande Noirceur, se révoltant par la Révolution tranquille et arrivant finalement au post-modernisme, la littérature de cette belle région n’a fait quechanger avec la société qui lui donnait vie.
La littérature du terroir commence en 1846 avec La Terre Paternelle de Patrice Lacombe. Un roman d’à peine 80 pages qui démontre la vie affreuse de la grande ville, puis le bonheur qu’apporte la terre paternelle de la belle campagne québécoise. C’est un courant littéraire détaillant la vie paysanne et ses avantages en plus de montrer chaque défaut del’industrialisation. On y remarque l’omniprésence de l’Église et comment elle apporte le bonheur partout. C’est un esprit de résistance au changement, puisqu’on ne désire pas abandonner notre vie stable pour la technologie. Le clergé se sentait menacé par tout et n’importe quoi, comme les industries, les villes, les Anglais et surtout l’assimilation par manque de culture. C’est par cette menace quel’on encourage les écritures sur la belle vie du terroir. Une phrase du roman Maria Chapdelaine par Louis Hémon résume le tout effectivement : « Au pays du Québec rien ne doit mourir et rien ne doit changer… ». Par ce même esprit de conservation, les romans du terroir continueront d’être écrit jusqu’en 1945.
Pendant la transition au prochain gros courant littéraire, un sous-courant apparait.L’idéalisme commence dès les débuts du XXe siècle. Plutôt que de discuter de foi et d’agriculture, poètes et écrivains prennent leurs plumes pour écrire sur leurs sentiments. On parle d’utopies et d’idéaux, en plus de fait que ceux-ci ne viendront jamais. C’est un courant plein de tristesse et de paroles mornes, mais qui réussit à percer la curiosité des lecteurs modernes. De plus, on observe beaucoup demétaphores, certaines filées, en plus d’autres figures de styles pour s’assurer qu’on ne fait jamais référence directe au sujet de notre texte. N’importe quel œuvre d’Émile Nelligan vous en montrera autant. Par exemple, dans son poème Soir d’hiver, il remarque le froid de l’hiver et toutes les horreurs qui viennent avec sont comparables avec les atrocités de son âme. En regardant l’histoire derrièrel’inspiration de ces auteurs, on peut voir que l’idéalisme est en fait une adaptation du symbolisme, courant littéraire européen de la fin du XIXe siècle. On y remarque les mêmes idéaux cachés derrière d’énormes métaphores en plus des thèmes maussades comme la mort et la douleur.
De 1930 à 1960, nous avons la période de la Grande noirceur. Comme vous l’aurez deviné, il n’y a rien de joyeux dansles écrits de cette époque. On dirait que l’Église avait raison lorsqu’elle disait de se méfier de l’industrialisation, puisque la Grande noirceur est un courant démontrant la pauvreté et la misère des gens de la ville. Elle donne une voix à ceux des basses classes socio-économiques. Plus important est la valeur de l’argent, puisqu’elle est point de discussion dans la plupart de la littérature decette époque. Il n’est pas étonnant qu’on voie ces thèmes puisque la Grande dépression venait tout juste de frapper. L’économie à chuté, les emplois sont partis et un état général de pauvreté est arrivé. Avec les règnes conservatifs de Duplessis, censurant les artistes, on comprend que ceux-ci étaient assez misérables, manquant de quoi leur faire vivre. Pour se plaindre de tous leurs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Accents canadiennes francaises
  • Littérature française
  • La litterature francaise
  • Litteratures francaise
  • Litterature francaise
  • Litterature francaise
  • littérature française
  • Littérature française

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !