La littérature chinoise

Pages: 10 (2397 mots) Publié le: 14 septembre 2014
La littérature chinoise


Introduction

Le premier succès de la littérature chinoise est le livre des odes, recueil de poèmes chinois du VIe siècle avant J-C.
En Chine, dès la création de l’Empire, pour devenir mandarin il faut apprendre par coeur les cinq classiques confucéens, lire les philosophes de l’Antiquité ainsi que travailler la langue et sa calligraphie.
Aujourd’hui, il n’estpas rare de retrouver des anciennes éditions de livres chinois. En effet; au Xe siècle la Chine invente l’imprimerie sous forme de xylographie (chaque page est gravée en creux sur une planche de bois ; les feuilles, pliées en deux, sont attachées par une ficelle de leur côté libre.)

La littérature chinoise était et reste aujourd’hui victime d’une intense censure. Mais ce n’est pas le seuldomaine restreint au niveau de son contenu comme les films, internet, la musique...

Définitions

Voici quelques définitions qui permettront de mieux comprendre la suite.

Xylographie : chaque page est gravée en creux sur une planche de bois ; les feuilles, pliées en deux, sont attachées par une ficelle de leur côté libre.

Confucéen : philosophie de Confucius et de ses adeptes

Taoïsme :religion populaire de La chine. Mélange du culte des esprits, de la nature, des ancêtres et des doctrines de Laozi et de croyance diverses.

Arias : Mélodie jouée par une seule voix ou instrument tout en étant accompagnée

Pamphélétaire : auteur de petit écrit en prose au ton polémique, violent et agressif


Son histoire...

L’Antiquité ( fin : 221 avant J.C)

L’antiquité estcomposée de nombreux textes qui s’appuient sur la philosophie chinoise comme les doctrines (ensemble de principes ou d’opinions liés à un penseur, à un mouvement religieux, politique...) confucéennes et taoïste.

Le classique des poèmes

Des cinq classiques confucéens, le classique des poèmes est un des plus apprécié. Elle est composée de 305 poèmes, écrits entre le XIe siècle et le VIe siècleavant J.C.
Elle est divisée en trois parties
=> Les Airs des principautés sont au nombre de cent soixante. Ce sot de simples chansons populaires chantées aux fêtes paysannes. Elles sont très naïves
=> Les Poèmes raffinés. On en compte une centaine. Leurs sujets sont la vie aristocratique, la chasse et les festins. Ceux-ci étaient d’un style plus recherchés que les précédents.
=> LesHymnes sont des récits épiques contés aux cérémonies de cour.

Ce recueil chinois est destiné aussi bien aux paysans, qu’aux génies populaires ou à l’élite Chinoise.


Les paradoxes du Taoïsme : Laozi

Bien que Lao-Tzeu n’ait peut-être jamais vécu un petit livre de 81 chapitres et à peine 5000 idéogrammes, La voie et la Vertu, lui est attribué.
Ce livre apporte des réponses aux questionsfondamentales sous forme de petites phrases au sens sibyllin et paradoxal. En effet, la première phrase à elle seule a été traduite de manière très différentes. Voici sa version officielle :

“Le chemin que l’on peut cheminer n’est pas le chemin permanent, le nom que l’on peut nommer n’est pas le nom permanent ce qui n’a pas de nom est le début de Ciel et de la terre, ce qui a un nom est ma mèrede toutes les choses.”

La Voie et la Vertu est devenu l’ouvrage de référence de la doctrine taoïste.

L’âge postclassique (de 960 à 1911.)

L'âge postclassique s'étend sur dix siècles, du début de la dynastie des Song (960), qui restaure les valeurs traditionnelles, à la fin des Qing (1911) et à l'instauration de la république.

Su Shi: un lettré complet

Su Shi fut un brillantétudiant qui devint chef du parti conservateur et un admirable préfet. Il possède toutes les connaissances sur les genres littéraires puisqu’ils les a tous maniés avec succès, il a même inventé un style de calligraphie et des recettes de cuisine. Sa poésie, libre et hardie marque l’histoire, elle éclate en tous sens et brise les poncifs : il a notamment écrit 2 500 poèmes réguliers, touchant à tous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Anthologie de la litterature chinoise
  • Le renard dans la culture et la littérature chinoises.
  • Les danses chinoises
  • La cuisine chinoise
  • La concurrence chinoise
  • Medecine chinoise
  • civilisation Chinoise
  • La superpuissance chinoise

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !