La loi copme émanation de la volonté générale

Pages: 6 (1421 mots) Publié le: 21 mars 2011
La loi comme émanation de la volonté générale : Rousseau
Rousseau considère qu’il fait établir un « contrat social » qui permettra à chacun de conserver son égalité, son autonomie avec une autre personne. Il développe ses idées dans des œuvres tels que « Du contrat social » (1762) ; « Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes » (1755).
A)  L’originalité de laconception Rousseauiste du « contrat social
Rousseau est un homme ancré dans le XVIIIème siècle. Il faut étudier John Locke car il y a eu un enchainement logique entre les deux auteurs. John Locke est connu pour ses deux traités sur le gouvernement civil. Sa version du « contrat social » diffère de celui de Rousseau. En effet, chez Locke, « l’état de nature » est beaucoup plus pacifique. John Lockeest secrétaire de Lord Ashley (qui fait partie des opposants à l’absolutisme royale, il a participé à un complot contre le Roi).
John Locke va réfuter toutes les thèses défendues par Hobbes. Voici trois points de discorde entre les deux :
• Chez John Locke l’état de nature est un état pacifique et de concorde où tout appartient à tout le monde, tout est harmonieux contrairement à Hobbes quipense que tout est discorde. Hobbes montre qu’avec le développement économique, la propriété va apparaitre, et certains auront plus de biens que les autres ! Les inégalités apparaitre. John Locke montre qu’il va falloir des règles pour encadrer les relations. Les hommes vont choisir librement de quitter l’état de nature en passant un contrat non pas par peur (comme chez Hobbes) mais par consentementet pour continuer à agir les uns avec les autres.
• Le peuple existe de manière indépendante au Roi selon John Locke. Une fois que la société est formée, que le contrat est passé, on ne doit pas d’obéissance au monarque contrairement à ce que dit Hobbes (qui pense que les hommes doivent se placer sous l’autorité du Roi, il faut donc quitter sa liberté). L’Etat sera là pour garantir la liberté dechacun.
• L’autorité du Roi est révocable donc non absolu. Le Roi est investit de cette mission de confiance. Les hommes peuvent être libérés de leur mission d’obéissance contrairement à Hobbes qui pense que cette obéissance est permanente.
La pensée de Rousseau est dans le prolongement des pensées de John Locke et s’oppose lui aussi à Hobbes.
B.   Mettre la loi au dessus des hommes
Lasociété a généré  les conflits. Rousseau prend conscience qu’on ne pourra jamais retourner à l’état de nature. Les hommes ont changé de manière irrémédiable. Le fait d’être immergé dans une société a fait changer les hommes et on ne peut pas revenir en arrière. Il considère qu’en prenant acte que la vie était meilleure à l’état de nature, c’est de faire que l’homme soit à l’intérieur de la sociétéaussi libre qu’avant dans l’état de nature, que ces bons aspects perdurent dans la société. Dans l’état de nature les hommes vivent isolés les uns des autres.
Le but de l’homme c’est d’assurer sa survie et de satisfaire ses instincts donc il est capable de subvenir à tous ces besoins. Dans l’état de nature l’homme n’est pas moral (non plus immoral) mais la distinction entre le bien et le mal n’existepas. On peut considérer que les hommes à l’état de nature ne sont ni bons ni mauvais. Les hommes ne sont pas guidés par les grands principes du bien et du mal.
L’homme fini par sortir de cet état de nature. Il en sort de façon automatique par la mise en œuvre de deux facultés.
La pitié et la perfectibilité feront sortir l’homme de cet état de nature.
Il y a une forme de rapprochement avec lesencyclopédistes mais l’écart vient du fait que les encyclopédistes les entraves de connaissances viennent des préjugés.
La pitié et la perfectibilité vont amener les hommes à satisfaire de nouveaux besoins donc une collaboration entre les individus. Les hommes vont dépendre les uns des autres pour éviter que cette dépendance ne débouche dans une inégalité.
Ils établissent une nouvelle...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La loi, expression de la volonté generale?
  • Loi expression de la volonté générale
  • la loi est-elle l'expression de la volonté générale ?
  • La loi est-elle l'expression de la volonté générale ?
  • la loi et l'expression de la volonté général
  • La loi et la volonté générale
  • La loi expression de la volonté generale
  • La loi expression de la volonté générale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !