La mitre

494 mots 2 pages
La mitre
Avant c’était une coiffure plus ou moins pyramidale en usage en Phrygie et chez certains peuples du Moyen Orient ou en bandeau que portaient, à Rome, certains prêtres et les vestales.
La mitre n'est portée que durant les cérémonies liturgiques*. Avant le concile Vatican II*, les prévôts* des chapitres* cathédraux et les chanoines de certains chapitres séculiers avaient le droit de mitre, par autorisation du pape.
Antérieurement, dans certains rites particuliers et pour certaines fonctions, les diacres* pouvaient aussi être mitrés.
Les mitres des abbés et des évêques sont rigoureusement identiques. La mitre apparaît en Occident au cours du XIIème siècle, vraisemblablement vers les années 1140-1150. Sa forme a cependant beaucoup évolué. Elle était originellement composée d'un bonnet fermé, enserré par un bandeau circulaire noué derrière la tête et retombant sur les épaules sous la forme de deux bandes. Les faces antérieures et postérieures, appelée titres ou cornes, se sont progressivement élevées de façon parallèle, pour devenir de plus en plus hautes et de plus en plus pointues jusqu'au XVIIIe siècle. Les deux pans de la mitre ont pu signifier symboliquement les deux Testaments, le Nouveau étant devant.
La liturgie romaine traditionnelle prescrit à l'évêque le port de trois mitres ornées différemment selon les circonstances :
- La mitre auriphrygiate, appelée aussi mitre précieuse ou dorée, en drap d'or ou d'argent, parfois en soie blanche, doublée de soie rouge et rehaussée de broderies et de pierres précieuses,
- La mitre orfrayée, en drap d'or ou en soie blanche brochée d'or, doublée de soie rouge, sans broderies ni pierres précieuses, sauf des perles,
- La mitre simple, portée en temps de deuil et de pénitence. Elle est en drap d'argent, avec bordures et fanons frangés d'or pour le pape ; en soie blanche damassée, avec fanons frangés de blanc pour les cardinaux ; en soie ou en toile blanche, avec fanons frangés de rouge pour les évêques. Les

en relation

  • Marketing Red Bull
    1778 mots | 8 pages
  • liturgie
    3000 mots | 12 pages
  • messe eveque
    3295 mots | 14 pages
  • appro n3 couteaux
    953 mots | 4 pages
  • Orthodoxie
    1354 mots | 6 pages
  • Energies renouvelables
    660 mots | 3 pages
  • Camus le premier homme
    8652 mots | 35 pages
  • Le blason du papa benoit 16
    2252 mots | 10 pages
  • ULYSSE 25 7v SEPT2015 HD2
    5583 mots | 23 pages
  • Lecture analytique candide chapitre vi
    951 mots | 4 pages