La mobilité des femmes dans les pcs

392 mots 2 pages
Le mythe d’Aristophane
Autrefois la nature humaine n’était pas ce qu’elle est maintenant ; il y avait trois genres, et non deux comme maintenant, un mâle et une femelle, il s’y ajoutait un troisième genre, un genre androgyne. Par ailleurs la forme de chaque homme était entièrement ronde, avec un dos arrondi, avec quatre mains, autant de jambes et deux visages sur un cou d’une rondeur parfaitement régulière, avec quatre oreilles, et deux sexes. Ils étaient doués d’une force et d’une vigueur prodigieuse. Ils s’en prirent aux dieux car ils avaient décidé de s’installer a l’Olympe, pour eux, immortels mais non dieu pourquoi n’auraient ils pas le droit à cet espace. Après s’être torturé l’esprit, Zeus déclara : « Je crois tenir le moyen pour qu’il y ait encore des hommes et pour mettre en même temps fin à leur impudence : c’est qu’ils deviennent plus faibles. Je vais donc les séparer en deux. » Sur ces mots il coupa les hommes en deux. Ainsi leur corps était divisé en deux ; chacun alors, regrettant sa moitié, la rejoignait ; et ils se jetaient dans les bras les uns des autres et s’entrelaçaient dans le désir de s’unir, de ne plus faire qu’un ; ils mouraient de faim, parce qu’ils ne pouvaient rien faire les uns sans les autres. Pris de pitié Zeus déplaça sur le devant les organes génitaux ; car jusque-là ils les portaient derrière il leur permit de s’engendrer les uns dans les autres. C’est donc depuis cette lointaine époque que l’amour des uns pour les autres est inné chez les hommes, qu’il ramène l’unité de notre nature primitive, et entreprend de faire un seul être de deux et de guérir la nature humaine. Ainsi chacun de nous est le complément d’un être humain, pour avoir été coupé, et d’un, être devenu deux. Chacun ne cesse alors de chercher son complément chaque fois que le hasard lui fait rencontrer cette moitié de lui-même, alors l’amoureux est saisi ; d’un sentiment d’amitié, de familiarité, d’amour ; ils ne veulent pour ainsi dire plus se séparer. Par l’union

en relation

  • Chap 8 Comment Rendre Compte De La Mobilit Sociale
    4126 mots | 17 pages
  • La mobilité sociale: ascenceur en panne?
    721 mots | 3 pages
  • Enjeux et méthodes de la mobilité sociale
    12323 mots | 50 pages
  • Mobilité sociale
    1367 mots | 6 pages
  • Cours ses sur la mobilité sociale
    1737 mots | 7 pages
  • Mobilité social
    7340 mots | 30 pages
  • La mobilité sociale
    2231 mots | 9 pages
  • CHAP 5 SES COURS Terminale
    6260 mots | 26 pages
  • Joseph
    516 mots | 3 pages
  • Stratification sociale
    10640 mots | 43 pages