La mort et le mourant - commentaire

Pages: 6 (1367 mots) Publié le: 19 janvier 2012
Mathilde de Carné Commentaire
1ère L
19/01/12
La Mort et le Mourant

(COMMENTAIRE FAIT A PARTIR DU VERS 20)

La fable que nous allons étudier ici, intitulée « La Mort et le Mourant » fait partie du recueil Les Fables, écrit par Jean de La Fontaine en 1678. Cette fable met ici en scène un vieillard qui n'est pas prêt à affronter la mort face à la « Déesse Cruelle », la faucheuse,représentée ici de manière inhabituelle puisqu'elle nous apparaît comme étant juste.
Grâce à des procédés littéraires utilisés par des fabulistes depuis Pétrarque, Jean de la Fontaine parvient ici à faire réfléchir le lecteur sur le sens de la finitude de l'homme. Nous pouvons nous demander en quoi cette fable nous narre-t-elle une vision originale de la mort, et met elle en évidence la peur de l'homme àl'idée d'être mortel ? Tout d’abord nous verrons la personnification de la Mort et la mise en scène des caractères généraux de la fable. Puis nous étudierons les arguments de l’homme quant au refus de mourir. Enfin nous aborderons la thématique de la morale.

On peut distinguer trois grandes parties dans cette fable. Tout d'abord, la plainte de l’homme face à la mort qui l’attend. Avant mêmed’essayer de comprendre la raison de la venue de la Mort, l’homme réfute l’idée de mourir et avance de nombreux arguments superficiels, concernant le manque de temps : «  Ma femme ne veut pas que je parte sans elle » (l. 26), « Il me reste à pourvoir un arrière-neveu » (l.27). La thématique du temps est en effet un topo littéraire que Jean de la Fontaine se permet de revisiter ici à travers cettefable. En effet, tous les moyens sont bons pour ne pas mourir : « Souffrez qu’à mon logis j’ajoute encore une aile. » (l.28). Nous observons ici une forme d'ironie, et la peur de l'homme apparaît comme ridicule. Toujours dans son argumentation, il se permet de donner un ordre à la Mort : « […] attendez quelque peu. » (l.25).
Cette ironie est de plus compléter par une nouvelle figure de laMort. Celle-ci étant personnifiée par La Fontaine, réussit à renverser les opinions communes et à rendre injuste l'homme face à la bonté de la mort qui a bien voulu accepter de lui donner plus de temps. En la comparant à une « Déesse cruelle » (l.29), l'oxymore a pour but de marquer le caractère duale de cet être, à la fois impérial par son immortalité et « cruelle » par ses actions aux yeux del'homme.
De plus, l’homme ne se rend pas compte de la chance qu’il a d’être en vie, car malgré son âge «  Un Mourant qui comptait plus de cent ans de vie » (l.20), il ose dire que la Mort est urgente « Que vous êtes pressante » (l.29). Ces vers montrent donc la peur de mourir à tous âges. Pour lui, la Mort est une contrainte « Elle le contraignait » (l.22).

Contrainte à laquelle il doit cependantfaire face. Pour cela, la Mort, indignée, répond à cet homme qui doit mourir en utilisant différentes figures de style. L'emploi de questions rhétoriques «  Eh ! n’as-tu pas cent ans ? » (l.32), « Qu’est-ce que tout cela, qu’un avertissement ? » (l.47).

Pour lui prouver qu’elle a raison, la Mort va le soumettre à un exemple qui montre qu’il est en tort « trouve-moi dans Paris Deux mortels aussivieux, trouve- m’en dix en France. ». Dans cet exemple, la perversité de la Mort se ressent à travers la réponse qu’elle attend, ou non, de l’homme qui doit répondre à cette question, alors que la réponse est évidente. En revanche, pour solidifier son discours, la Mort a recourt à des argumentations plus concrètes et convaincantes. En effet, l.39 -44, elle se sert des faiblesses de l’homme, quidevient son adversaire, et lui fait prendre conscience de la vieillesse de son corps « Ne te donna-t-on pas des avis quand la cause évanouie […] : Tu regrettes des biens qui ne te touchent plus. ».

Mais la Mort répond aussi aux simples arguments de l’homme, arguments qui ne demandent pas grande réflexion : « J’aurais trouvé ton testament tout fait, Ton petit-fils pourvu, ton bâtiment...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La mort et le mourant
  • la mort et le mourant
  • La mort et le mourant
  • La mort et le mourant
  • La fables la mort et le mourant
  • Mort Mourant LAF
  • Fable la mort et le mourant
  • La mort et le mourant analyse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !