La mort

Pages: 10 (2354 mots) Publié le: 14 février 2011
Note
« Les attitudes devant la mort  : sur deux ouvrages récents » Guy Laperrière
Revue d'histoire de l'Amérique française, vol. 32, n° 2, 1978, p. 251-255.

Pour citer la version numérique de cette note, utiliser l'adresse suivante :
http://id.erudit.org/iderudit/303693ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir.Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/documentation/eruditPolitiqueUtilisation.pdf

Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval etl'Université du Québec à
Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : erudit@umontreal.ca

Document téléchargé le 3 January 2011 07:59

NOTE CRITIQUE

LES ATTITUDES DEVANT LA MORT: SUR DEUX OUVRAGES RECENTS*
GUY LAPPERIÈREDépartement d'histoire Université de Sherbrooke

Deux ouvrages parus au même moment viennent solliciter notre attention sur le phénomène de la mort. Loin de moi de mettre sur le même pied la grande œuvre de Philippe Ariès, L'homme devant la mort et le petit volume de Paul Jacob, Les revenants de la Beauce. Mais bien que ni l'un ni l'autre ne touchent directement l'histoire de l'Amérique française, ilsappellent, chacun à sa manière, à des recherches sur l'histoire de la mort au Québec. On ne reviendra pas ici sur l'omniprésence qu'ont prise les études sur la mort dans l'histoire des mentalités depuis quelques années. Philippe Ariès, déjà connu pour ses études pionnières sur les populations et la famille d'Ancien Régime, a donc publié une synthèse qui s'ajoute aux travaux remarquables des Vovelleet Lebrun, mais qui a une ambition beaucoup plus grande, puisqu'elle voudrait recouvrir tout l'espace occidental sur une période de plus de mille ans! L'intérêt des historiens pour la mort n'est pas nouveau: dans l'après-guerre déjà, J. Huizinga, E. Morin, A. Tenenti, avaient publié des œuvres déterminantes pour l'histoire des idées. En réassumant ces études et en plongeant dans de nouvelles sériesde documents, Ariès parvient à nous communiquer une première idéeforce, toujours nouvelle pour l'historien même si elle devrait bien être, à la longue, naturelle: la perception de la mort, les attitudes devant la mort, n'ont pas toujours été ce que nous croyions qu'elles
* Philippe Ariès, L'homme devant la mort (Paris, Seuil, 1977), 642 p. — Paul Jacob, Les revenants de la Beauce (Montréal,Boréal express, 1977), 159 p.

[251]
RHAF, vol. 32, n° 2, septembre 1978

252

REVUE D'HISTOIRE DE L'AMÉRIQUE FRANÇAISE

étaient. Des changements considérables se sont produits qu'Ariès aime appeler des «révolutions du sentiment». Là où l'on croyait trouver une image «traditionnelle» de la mort, remplacée au milieu du XXe siècle par une vision «nouvelle», on voit défiler, sur un millénaire,une série d'attitudes complètement différentes et qui, pour certains de leurs aspects, renouent les unes avec les autres pardessus les siècles. Voyons rapidement les principaux modèles que présente Ariès. Le premier type retenu est celui du Haut Moyen Âge. On peut regretter que l'A. n'ait pas inclus dans sa synthèse les riches études sur les rites et l'art funéraires antiques, mais cela l'auraitpratiquement amené à doubler l'étendue d'un travail déjà considérable. Le premier Moyen Âge fait apparaître une proximité, une familiarité avec la mort qu'Ariès nomme joliment «la mort apprivoisée». C'est la mort de Roland, de Tristan, qu'on sent venir et qu'on annonce. Le mourant est entouré de ses proches, la mort est un sommeil, un repos, les cimetières sont situés au cœur des localités, ce...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la mort
  • La mort
  • La mort
  • La mort
  • La mort
  • La mort
  • La mort
  • La mort

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !