la mort

Pages: 9 (2185 mots) Publié le: 3 décembre 2013
JMDG Martel inc.
LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL
Rapport présenté à
Madame Florianne Martel
Directrice générale
par
Louis Langlois
agent d’information
Montréal, le 23 novembre 200x
TABLE DES MATIÈRES

Pages




INTRODUCTION

Les bouleversements qu’a connus le marché du travail dans les dernières années nous amènent à repenser le rôle du travailleur en fonction des besoinset des réalités de cette fin de XXe siècle.

Il aurait été illusoire de penser qu’avec la venue des nouvelles technologies, la définition de la qualité de vie au travail reste la même qu’en 1940.

L’adaptation aux nouvelles technologies a détourné l’attention des entrepreneurs vers ces nouveaux outils. Nous avons vécu une décennie d’adaptation de l’humain à la machine que l’on pourraitqualifier de « déshumanisation du travail ».

Afin de revaloriser l’individu, des tentatives ont été faites pour améliorer ses conditions de travail. Les valeurs extrinsèques du travail ne sont pas tombées dans l’oubli; en ce qui concerne les valeurs intrinsèques, telles que la motivation ou la valorisation, elles ont été limitées au potentiel d’adaptation de l’individu.

Pendant plusieursannées, on a considéré que l’image du travailleur épanoui était celle d’une personne dont le teint correspondait à celui de son écran cathodique et qui n’émettait pas plus son ordinateur.

Conformément à la demande du Regroupement des employeurs de la municipalité, ce rapport de synthèse décrit le phénomène relativement nouveau de la qualité de vie au travail. Cette notion est approfondie dans troisparties qui traitent des points suivants :
Définition, évolution et conséquences sur la santé des travailleurs, solutions envisagées;

Nouvelles formes d’organisation du travail;
Qualité de vie : un choix de société.

Enfin, dans la conclusion, je dégagerai certaines perspectives d’avenir et j’essaierai de faire le point sur cette notion de qualité de vie au travail.
1. QUALITÉ DE VIE AUTRAVAIL : DÉFINITION, ÉVOLUTION ET CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS
1.1 Définition
Plusieurs auteurs ont défini la qualité de vie au travail. Robert Bosquet la décrit comme
« un état d’équilibre entre les buts de l’organisation et les besoins des personnes.»1

Jackie Boisselier la considère comme « une gamme de techniques, de programmes, de théories de valeurs et d’attitudesrelatifs à l’organisation de travail et aux conditions de vie au travail.»2

Mateo Alaluf, quant à lui, la définit comme « un ensemble de conséquences bénéfiques de la vie au travail pour l’individu, l’organisation et la société.»3

Ces différentes définitions nous démontrent que, pour chacun de ces auteurs, deux éléments sont incontournables lorsque l’on parle de qualité de vie au travail :l’organisation du travail et les conditions de vie au travail.
1.2 Évolution
La révolution industrielle XIXe siècle a rendu l’humain responsable du fonctionnement des machines. Le travailleur était devenu le complément de la machine et il a donc dû s’adapter à celle-ci. Le rythme à suivre était imposé par la machine, et les prises de décisions s’amenuisaient proportionnellement à son évolution.Le début du XXe siècle a été marqué par l’accroissement de la productivité dans les entreprises. Après diverses tentatives, des chaînes de montage ont été mises en place. Pour les travailleurs, ce changement signifiait une diminution des possibilités d’initiative. La routine, le travail répétitif et la monotonie ont alors envahi le travail des individus.

Les années 1930 voient naître l’étudedes relations humaines, et plusieurs théories sont développées. On constate toutefois que ces sciences du comportement n’apportent que peu ou pas de changements positifs dans les conditions de vie des travailleurs. Ce ne sera que plus tard que l’on tiendra compte de facteurs de motivation tels que l’enrichissement, la valorisation et la reconnaissance du travail par autrui.

Différentes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la mort
  • La mort
  • La mort
  • La mort
  • La mort
  • La mort
  • La mort
  • La mort

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !