La mort intime

519 mots 3 pages
LA MORT INTIME
(ceux qui vont mourir nous apprennent à vivre)
Marie de Hennezel
POCKET
1995

Marie De Hennezel est psychologue clinicienne et psychanalyste ;
Elle nous raconte son travail au quotidien dans la première unité de soins palliatifs créée en 1987 à l’hôpital de la cité universitaire de Paris. Au fil des pages, on pénètre dans l’univers, d’une unité de soins où les malades sont accueillis pour y vivre les derniers temps de leur existence.
La mort d’autrui nous touche ; la mort nous interroge (y a t-il quelque chose au-delà ? où vont ceux qui nous quittent ?), Comment mourir ? Toutes ces questions sont à l’origine de nombreuses tentatives de réponses : philosophiques, métaphysiques, mythiques, et la psychanalyse ayant conclus à l’irreprésentable de la mort.
L’heure de la mort est pour chaque humain, le mystère, le secret le plus intime ; et, le temps qu’il reste à vivre à une personne « condamnée par la médecine », lui appartient.
A travers ce livre, on comprend la démarche de son auteur qui est de : « lever le tabou de la mort, lui rendre sa place au cœur de notre vie ». La mort n’est pas une ennemie à combattre ; elle devrait s’inscrire dans la réflexion sur le cheminement de notre vie.
Portée par une angoisse précoce de la mort qui était celle d’être la cause d’un immense chagrin ; Marie de Hennezel comprendra la nécessité de l’accompagnement des personnes en fin de vie, afin que même dans les moments les plus ultimes, la personne puisse vivre ce qu’elle a encore en elle de plus subtile.
Tout en dénonçant la pratique des hôpitaux, trop souvent orientée vers une anesthésie émotionnelle de la souffrance physique et psychique, où tout est fait pour que le malade « fasse le mort » ; l’auteur, propose un accompagnement, où l’accent est mis sur la finesse et la subtilité des échanges ; apaisant les angoisses, grâce à la capacité des accompagnants, de ce que Bion nommait la « rêverie maternante », et cite : « tandis que notre homme

en relation

  • La mort intime
    811 mots | 4 pages
  • La mort intime
    1318 mots | 6 pages
  • La mort intime
    920 mots | 4 pages
  • La mort intime
    1230 mots | 5 pages
  • La mort intime
    2159 mots | 9 pages
  • La mort intime
    371 mots | 2 pages
  • La mort intime
    480 mots | 2 pages
  • La mort intime
    683 mots | 3 pages
  • La mort intime
    324 mots | 2 pages
  • La mort intime
    17832 mots | 72 pages