La norme grammaticale

Pages: 7 (1701 mots) Publié le: 19 mars 2012
V. La norme

Norme objective : ce que l'on observe, usage majoritaire, varie selon les groupes sociaux.
Norme subjective (= surnorrme) : Valorisation de certains usages au détriment d'autres : bon et mauvais usages, on parle aussi de sur-norme, on condamne même certains parlés.

La valorisation passe par des outils, comme des grammaires ou des dictionnaires.

A. Au Moyen-AgePas d'explicitations des règles de fonctionnement; beaucoup de variations. Notion de surnorme quasi-absente.

B. Au 16eme

Valorisation grace Grammaires, dicos.. Langue pas stable, jugée pauvre on retourne au latin classique qui est valorisé. Du Bellay défend cette langue. Le français devient un objet d'étude : des sur-normes vont se dégager.

→ Description des règles et définir unesur-norme

Grammaires présentées comme l'enregistrement de l'usage commun

Pierre de la Ramée (Ramus)

Ramus : Objet de sa grammaire : langue du peuple , c'est le grammairien qui pose une norme, il mentionne dans sa grammaire les variations dans la façon de dire telle ou telle chose : pas de jugement dépréciatif, il mentionne les variantes. Grammaire basée sur l'ordre du constat et non dela sur norme

Estienne

Grammaire qui décrit l'usage, mais ici apparaît une hiérarchie entre les usages*Ramus
Ne tient pas compte des formes régionales, grammaire appuyée sur le fr. de Paris et de ses cercles cultivés*Ramus : usage du peuple. Le critère que choisit Estienne est l'élégance : une sur norme pointe.. (ex : « il court de vitesse » sonne mieux que « il courtvitement »).

Grammaires visant à construire des règles

2.1. Dubois

Établit des règles d’après les analogies avec le latin, rapprochement avec le latin. Il construit une sur norme car il faut écrire et parler comme ça : sur-norme savante car elle s'appuie sur le latin. (ex : préfère « j'ame » à « j'aime » car en accord avec l'origine latine + logique : base des mots « amour » et amitié »).2.2. Meigret

Plus modéré : accepte l'usage sauf si il y a à ses yeux contradiction avec la raison. Distingue un bon et un mauvais un usage. S'appuie aussi sur l'élégance. Hiérarchisation mais assez tolérante, pas réellement prescriptive.

Grammaires mettant en place des concepts normatifs

Les usages rejetés donnent lieu à des jugements dépréciatifs. La langue doit êtresimple et pure : refus des emprunts au 16ème de l'italien et des changements perçus de façon négative. Selon ces grammaires, il faut parler le français de Paris tels que le parlent les lettrés → se fondent sur le parler d'un groupe social ou d'un raisonnement sur le latin.

Concernant l'orthographe : simplicité → à peu près phonétique. Les graphies ont tendance à se figer (ce qui n'empêche pas laprononciation de varier dans le temps). Beaucoup d'écrivains adoptent donc des graphies plutôt simplifiées.
Au 14ème – 15ème a eu lieu une complexification des graphies et des ajouts de lettres qui donnent une identité plus forte au ots (es : « tens » → « temps », « doit » → « doigts ».
Au 16ème, cet usage est rejeté : volonté que l'orthographe soit le reflet de l'oral.
Peltier du Mans etMeigret sont deux réformateurs de l'orthographe. Contre eux : Théodore de Bèze → à partir du moment où on écrit comme on parle, l'écrit se retrouve forcément changé vu que la prononciation est changeante. Avec eux : estiment que les étrangers peuvent lire le français grâce à la connaissance du latin, les graphies inutiles aidant + ces lettres éthymologiques permettent de rapprocher des mots de mêmefamille.
Oral et écrit sont donc deux systèmes différents, l'écrit n'est pas une simple représentation de l'oral selon Théodore de Bèze.

C. Au 17ème

Introduction du terme « bon usage ».  La tendance à faire des normes basées sur le latin disparaît. Sociolecte : usage d'une langue spécifique à un groupe social. La hiérarchisation est beaucoup plus catégorie. On estime que la langue est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Norme
  • La norme
  • Norme
  • Norme
  • Norme
  • Classes grammaticales
  • Les norme
  • Classes grammaticales

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !