La pensée

2782 mots 12 pages
Sommaire

Introduction

I- Un obstacle a la diffusion de pensée
A/ Durant la seconde guerre mondiale
B/ Lors du siècle des lumières

II- Les moyens de contournements de la censure

La censure est-elle un obstacle réel à la diffusion de la pensée ?

Introduction : Depuis toujours, la liberté d’expression est accompagnée de la censure. Les premiers postes de censeurs ont été créés à Rome pour « maintenir les mœurs » car elle était considérée comme un moyen de régulation de celles-ci et de la vie politique. La censure augmenta avec l’arrivée de l’imprimerie, qui amène le besoin de renforcer la censure déjà présente. C’est en 1535 qu’intervint pour la première fois la censure en France, à cette initiative nous pouvons associer François Ier qui se sentait alors menacé par les idéologies luthériennes, et fit donc interdire toute impression de livres. Quelque temps plus tard il revint sur sa décision, mais laisse cette initiative à une commission du parlement. C’est pourquoi durant certaines périodes de l’histoire, tout livre devait obtenir une approbation de l’Etat avant d’être imprimé. Par la suite, certains journaux pouvaient même être suspendu et les livres confisqués. Les auteurs censurés pouvaient-être envoyés en prison, comme Diderot. La censure est donc le terme utilisé pour définir toutes les formes d’examen d’un détenteur du pouvoir sur les différents moyens de diffusion d’une information avant leur parution. Ainsi, nous pouvons nous demander si la censure est un obstacle réel à la diffusion de la pensée ou s’il est possible de contourner cette censure ? Nous étudierons notamment 2 périodes significatives où la censure était généralisée, la période des Lumières, sous une monarchie et la période de la 2nde guerre mondiale (39-45), sous une démocratie.

I- Obstacle réel à la diffusion de la pensée

De par sa définition, c’est un obstacle à la diffusion de la pensée : la censure est le fait de limiter voire d’interdire l’expression d’un

en relation

  • la pensée
    572 mots | 3 pages
  • les pensées
    877 mots | 4 pages
  • PENSEE
    2049 mots | 9 pages
  • Les pensées
    2276 mots | 10 pages
  • Pensée
    460 mots | 2 pages
  • Pensées
    280 mots | 2 pages
  • Pensées
    1131 mots | 5 pages
  • La pensee
    1304 mots | 6 pages
  • Pensée de soi
    1640 mots | 7 pages
  • Suis-je ce que je pense?
    1133 mots | 5 pages