La perspective actionnelle et didactique du langue etrangere

2092 mots 9 pages
La PERSPECTIVE ACTIONNELLE ET DIDACTIQUE DU LANGUE ETRANGERE
La perspective actionnelle prônée par le Cadre Européen Commun de Référence "considère avant tout l'usager et l'apprenant d'une langue comme des acteurs sociaux ayant à accomplir des tâches (qui ne sont pas seulement langagières) dans des circonstances et un environnement donnés, à l'intérieur d'un domaine d'action particulier. Si les actes de paroles se réalisent dans une activité langagière, celles-ci s'inscrivent elles-mêmes à l'intérieur d'actions en contexte social qui seules leur donnent leur pleine signification". (2000, chap.2.1., p.15 ). Ces quelques lignes du CECR renferment la clef pour une nouvelle approche didactique passant d'une approche communicative à une perspective actionnelle (AC - PA) afin de surrmonter les difficultés de communication rencontrées par les professionnels des langues vivantes (CECR, p. 9). * usager et l'apprenant: La révolution copernicienne en didactique des langues redéfinit la logique causale en mettant l'apprenant et l'acte d'apprendre au centre de la construction des savoirs selon la devise « meilleur apprenant je serai, meilleur usager je ferai ». Language acquisition is language use, ce qui veut dire que l'apprentissage doit se faire à travers l'usage de la langue et non par un enseignement imposé qui réduit l'apprenant à un statut passif. Le scénario enseignement-apprentissage est remplacé par un scénario d’apprentissage-action. L'enseignant est relégué dans la périphérie en tant que médiateur, conseiller, metteur en scène ou animateur qui organisera l'acte d'apprendre à travers des tâchesdans un environnement multidimensionnel. Dorénavant le projet éducatif est centré sur l'apprenant qui doit s'engager dans son propre apprentissage en interagissant en toute autonomie dans une situation particulière avec les acteurs sociaux afin de consturire ses savoirs (à l'issue du mouvement socio-constructiviste). Selon le CECR "le but de l’apprentissage d’une langue

en relation

  • L'approche actionnelle
    5219 mots | 21 pages
  • Dammiette
    4442 mots | 18 pages
  • Methodes d'enseignement
    22642 mots | 91 pages
  • Approche communicative
    5998 mots | 24 pages
  • Mémoire langues vivantes
    13138 mots | 53 pages
  • Didactique générale
    1569 mots | 7 pages
  • Didactique du fle
    5490 mots | 22 pages
  • Former élèves à l'interculturel
    4210 mots | 17 pages
  • ARTICULO Gaiotti
    4886 mots | 20 pages
  • briser la glace
    2353 mots | 10 pages