la philo nous détache t-elle du monde ?

497 mots 2 pages
Etude du sujet:

Définition de la philosophie: activité de reflexion ou vision du monde se détacher du monde=s'éloigner des réalités ou des problémes que nous vivons,s'évader du monde,étre prisonnier de ses idées etc

Introduction voir la méthodologie
Thése
La philosophie devient un détachement du monde lorsqu'elle est une réflexion abstraite spéculative.Le philosophe devient un étranger au monde,un réveur qui n'a jamais les pieds sur terre.Aristophane a raison de dire qu'il est toujours dans les nuées, cela s'explique par l'incapacité de la philosophie de transformer le monde.La simple interprétation du monde ne suffit pas ,il faut passer à l'action.

Le philosophe de par l'incertitude dans laquelle il se définie s'éloigne du monde.La philosophie ne nous donne pas des connaissance sures et certaines comme la science ni des moyens et des pouvoirs d'actions comme la technique.Elle est une évasion de l'esprit de par ses reflexions et ses discussions sans fin qui n'aboutissent à aucune certitude au moment ou la science selon Descartes a permis à l'homme la maitrise et la possession de la nature.

Transition
Ainsila philosophie éloigne l'homme de son monde car elle est une propre reflexionCependant,il est question de se demander :pourquoi la philosophie est capable de poser et d'analyser les problémes que nous vivons?

Antithése
La philosophie a le mérite d'étre une activité de réflexion qui permet à l'homme de connaitre les réalités de ce monde.A partir de l'étonnement selon Aristote"L'homme est capable de s'interroger sur les problémes de son temps ou de son époque" Le philosophe, par la réflexion nous propose une vision du monde,un art de pensée et de vivre le monde que Kant résume en quatre (4) questions:Qui sommes-nous?Que pouvons-nous connaitre ?Que devons-nous faire?Que pouvons nous espérer?

De méme le philosophe a la capacité de s'élever au dessus de son temps pour indiquer la voie à suivre ?
Pour Nieutzche" les philosophes sont les

en relation

  • Enquete sur les principes de la morale
    1185 mots | 5 pages
  • L'étonnement philosophique
    1463 mots | 6 pages
  • Le sujet, la conscience, l'inconscient
    1420 mots | 6 pages
  • philosophie
    1831 mots | 8 pages
  • Chapitre introductif à la philosophie
    1348 mots | 6 pages
  • Du bellay, l'olive iv
    758 mots | 4 pages
  • Philosophie : Introduction
    1059 mots | 5 pages
  • Comprendre la philosophie
    1478 mots | 6 pages
  • imagination
    826 mots | 4 pages
  • Philo
    1498 mots | 6 pages