La piece

862 mots 4 pages
James Watt
Ingénieur britannique (Greenock 1736-Heathfield, près de Birmingham, 1819).
Féru de mécanique, il apporta à la machine à vapeur de Newcomen une série de perfectionnements qui en ont fait un moteur du développement industriel et de la révolution des transports au XIXe s. Un intérêt précoce pour la technique.James Watt se familiarise très jeune avec la technique grâce au magasin de vente et de réparation de bateaux et d'instruments nautiques créé par son grand-père et repris par son père. De santé délicate, il fréquente peu l'école ; son instruction est assurée surtout par sa mère, jusqu'à la mort de celle-ci, en 1753. Mais le jeune garçon préfère de beaucoup, dès qu'il le peut, s'initier dans le magasin familial au travail du bois et des métaux et à la construction de maquettes. En 1755, il part travailler comme apprenti chez un fabricant d'instruments scientifiques de Londres. De retour à Glasgow, il se voit confier en 1757 la charge d'entretenir les instruments scientifiques de l'université. À cette époque, il rencontre Joseph Black, qui développe son intérêt pour la chimie. Durant l'hiver 1763-1764, on fait appel à lui pour réparer un modèle réduit de machine à vapeur « atmosphérique » (ou machine de Newcomen), que le cabinet de physique de l'université n'arrive pas à faire fonctionner. Watt constate que la marche normale de cette machine s'accompagne de pertes de chaleur considérables et exige des quantités très importantes de vapeur. Il entreprend alors une série d'expériences sur la vaporisation de l'eau. La nécessité de maintenir la vapeur aussi chaude et l'eau de condensation aussi froide que possible lui fait affecter à ces deux opérations deux récipients distincts. Grâce à un système de calorifugeage, il conserve au cylindre toute sa chaleur, et amène la vapeur à condenser dans une enceinte spéciale, le condenseur,

en relation

  • La pièce
    3035 mots | 13 pages
  • pièce
    2817 mots | 12 pages
  • Pièce t
    306 mots | 2 pages
  • Piece
    695 mots | 3 pages
  • Piece
    1042 mots | 5 pages
  • Piece de theatre
    842 mots | 4 pages
  • Piece de théatre
    400 mots | 2 pages
  • Analyse de pièce
    856 mots | 4 pages
  • One piece
    384 mots | 2 pages
  • Piece - t. binkley
    11942 mots | 48 pages