La poèsie est-elle source de souffrance

311 mots 2 pages
La poésie est-elle source de souffrance ?
Dissertation qui analyse en quoi cet art si particulier qui requiert tant d'exigence et de rigueur peut être à la fois une source de souffrance et desatisfaction pour l'artiste.
2300 mots (approx. 5.8 pages), 0 sources, 2008, 5,95 €
Dissertation № 5956 | détails |
Ajouter au panier (vous pourrez toujours retirer cet article de votre panierultérieurement)

Résumé
La poésie n'a pas pour but premier de faire souffrir le poète mais de lui offrir un moyen de s'exprimer. Tous en saisissent l'occasion, mais certains font preuve de plus d'implicationpersonnelle que d'autres : ce qui peut alors mener à une souffrance mentale.
Mais le poète n'en est pas victime, il peut s'éloigner de la poésie si celle-ci prend trop de place dans sa vie et faitobstacle à son intégration sociale. La souffrance due à la création poétique n'est donc pas indépendante de la volonté de l'écrivain.

1. De quelle manière la poésie peut en effet faire souffrir lepoète ?

2. La cristallisation d'une poésie bénéfique pour l'auteur dans laquelle elle garde avant tout son rôle de moyen d'expression

3. Malgré les ancestraux témoignages d'une certaine impuissancedu poète, la poésie peut, au contraire, beaucoup lui apporter

Extrait du document
La poésie est un genre littéraire auquel, selon de nombreux artistes, tous les écrivains ne peuvent se prêter.Dans l'élaboration d'un poème, tout ne repose pas en effet sur la forme, mais tout débute par l'inspiration. Ronsard nommait celle-ci les ''fureurs poétiques''. Quant à Rimbaud, il cite à plusieursreprises ses ''Muses'', que Platon qualifie de ''faveurs divines''. Ainsi, autre chose que la simple volonté d'écrire du poète entre en jeu dans la composition d'une oeuvre. Il ne choisit donc pas sonpoème, mais serait guidé par une puissance supérieure. Dans une lettre à Paul Demeny, Rimbaud écrit: ''Je est un autre'', ce ''Je'' étant le symbole de sa poésie lyrique, l'auteur avoue

en relation

  • Source de la poésie dans la souffrance
    715 mots | 3 pages
  • La poésie comme source de souffrance
    282 mots | 2 pages
  • Pensez-vous que la source de la poésie soit seulement dans la souffrance ?
    1236 mots | 5 pages
  • Pensez-vous que les sources de la poésie se trouvent le plus souvent dans la souffrance ?
    1983 mots | 8 pages
  • Pensez-vous que les sources de la poésie se trouvent le plus souvent dans la souffrance ?
    745 mots | 3 pages
  • « Les plus désespérés sont les chants les plus beaux et j’en sais d’immortels qui sont de purs sanglots », écrit alfred de musset dans sa « nuit de mai ». la poésie est-elle avant tout le lieu de l’épanchement affectif
    1258 mots | 6 pages
  • La souffrance est nécessaire au poète pour écrire ses poésies ?
    549 mots | 3 pages
  • La disparition du bloc sovietique
    1224 mots | 5 pages
  • Les plus désespérés sont les chants les plus beaux
    712 mots | 3 pages
  • La souffrance est-elle nécessaire au poète?
    640 mots | 3 pages