La politique monétaire

Pages: 39 (9743 mots) Publié le: 23 mars 2011
1ère Partie : Les politiques conjoncturelles
Chapitre 2 : La politique monétaire

PLAN DE COURS

I. LA POLITIQUE MONETAIRE : QUELQUES GENERALITES
A. Les Fondements théoriques
B. Les objectifs de la politique monétaire
C. Les instruments de la politique monétaire
D. Les canaux de transmission de la politique monétaire

II. LA POLITIQUE MONETAIRE CONTEMPORAINE
A. Politique monétaire etcrise
B. La redéfinition du Policy-Mix
C. Quelles évolutions ?

I. LA POLITIQUE MONETAIRE : QUELQUES GENERALITES

La politique monétaire a pour objet de procurer à l’économie la quantité de monnaie nécessaire à la croissance économique et à la réalisation du plein emploi tout en respectant la stabilité de la monnaie au niveau interne (stabilité des prix) et au niveau externe (stabilité duchange). Il n’y a cependant pas de politique monétaire sans un débat théorique sur le rôle de la monnaie (monnaie passive ou monnaie active). C’est ce débat qui a alimenté les réflexions sur la politique monétaire contemporaine. Les autorités compétentes se fixent des objectifs monétaires (contrôle de la croissance de la masse monétaire, ajustement des taux d’intérêt) dont la réalisation nécessitele recours à un certain nombre d’instruments spécifiques.

A. Les fondements théoriques

Pour les économistes classiques, les phénomènes monétaires n’ont pasd’incidence sur les conditions de l’échange. La monnaie est un voile, « les produits s’échangent contre des produits » (Jean-Baptiste Say, 1803). Cette approche a été formalisée par Irving Fisher sous la forme de la théorie quantitative dela monnaie (TQM).

Mv = P T
M : Masse monétaire, V : vitesse de circulation de la monnaie
P : Niveau général des prix, T : transactions économiques (production)

Cette équation souligne que toute augmentation de la masse monétaire qui ne serait pas issue d’une hausse des transactions économiques, se traduirait essentiellement par de l’inflation. Réciproquement, il est possible de luttercontre l’inflation en restreignant la quantité de monnaie en circulation, sans générer de conséquences sur le niveau réel de la production.

A la suite de la crise de 1929, John Maynard Keynes dénonce les postulats de la théorie classique en insistant sur les quatre points suivants :

- La monnaie peut être désirée pour elle-même. A côté du motif de transaction, il existe une demande de monnaie despéculation et de précaution. Keynes introduit ce qu’il appelle la « préférence pour la liquidité ».

- Les prix sont fixes à court terme

- L’offre ne crée par la demande, il convient de stimuler la demande effective (anticipée) pour que la demande globale soit égale à l’offre globale.
Keynes montre qu’une politique monétaire peut s’avérer indispensable pour parvenir au plein emploi. Dansune situation de sous-emploi, il convient d’accroître la quantité de monnaie en circulation, pour que les taux d’intérêt baissent et que l’investissement augmente jusqu’à ce que le plein emploi soit réalisé. Notons que la baisse des taux d’intérêt n’est pas préjudiciable à l’épargne étant donné que celle-ci dépend du revenu (et non du marché des fonds
prêtables).
La politique monétaire peutcependant être inefficace, dès lors que la baisse du taux d’intérêt a dépassé un certain seuil. La préférence pour la liquidité devient absolue et la hausse de la quantité de monnaie en circulation ne se traduit plus par une baisse des taux d’intérêt. Cette situation est plus connue sous le nom de « Trappe à liquidités ».

La théorie keynésienne a inspiré les politiques économiques des paysoccidentaux au lendemain de la seconde guerre mondiale jusqu’à ce que la crise économique des années 70 (deux chocs pétroliers, 1973-1974, 1979), marquée par la conjonction de l’inflation et du chômage, entraîne un retour des thèses libérales, les pratiques monétaristes.
En réaction à la théorie keynésienne et à la montée de l’inflation dans les années 70, les monétaristes, en la personne de Milton...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La politique monétaire
  • POLITIQUE monétaire
  • Politique monétaire
  • Politique monetaire
  • Politique monetaire
  • Politique monétaire
  • La politique monétaire
  • La politique monetaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !