La porte du temple, du profane au sacré

1344 mots 6 pages
Tous les jours dans les villes, les villages, on passe devant sans les voir. Pourtant ces garde-fous sont bien là, et derrière, il y a des gens qui s’aiment ou se haïssent, qui vivent ou dorment, qui sont tristes ou gais. Mais que sont ces garde-fous auxquels on ne fait pas attention en général. Ce sont tout simplement les portes, les portes qui donnent accès à un chez soi, à un entrepôt, à une salle de conférence etc… Ces portes sont surtout une frontière vers un univers clos et mystérieux. C’est la limite entre le dehors et le dedans, le connu et l’inconnu ou bien encore entre le profane et le sacré. C’est ainsi que ce soir j’aborderais : LA PORTE DU TEMPLE, DU PROFANE AU SACRE

Tout d’abord j’ai essayé de donner une définition à ces 4 mots : Porte ? Temple ? Profane ? Sacré ?
Porte : « porta » qui est la porte de toute grande enceinte, de tout grand ensemble de bâtiments, par opposition à « janua » qui est plutôt la porte d’une construction et une maison et « ostium » qui défini la porte intérieure ( porte de chambre, de salle etc…)
Temple : du latin Templum. Dans l'Antiquité, le templum est l'espace séparé du reste du monde. Il s'agit d'un espace découpé dans le ciel à l'aide des auspices, que les prêtres ont retranscrit sur le sol, c’est un terrain sacré, inviolable, qui englobe également le bâtiment du culte. Le mot Templum selon la racine indo-européenne [tm], veut dire découper, une césure. et lié au grec ancien témenos issu du verbe témno (« couper »), il s'agit d'établir une coupure entre le profane et le sacré.
Profane : décomposé en Pro qui veut dire « devant » et en fane ou fanum qui signifie « temple » donc qui est devant le temple. C’est une personne qui ne fait pas partie d'un groupe, d'une association ou société fermée. C’est également celui ou celle qui n'est pas initié(e) à quelque chose (un art, une science, une technique, certains usages)
Sacré : qui appartient à un domaine séparé, inviolable, privilégié par son contact avec la

en relation

  • Divers
    1600 mots | 7 pages
  • Les métaux en maçonnerie (degré 1)
    2746 mots | 11 pages
  • Couvreur
    425 mots | 2 pages
  • Les heures de travail maçonnique
    1791 mots | 8 pages
  • La porte basse
    2774 mots | 12 pages
  • Le temple
    694 mots | 3 pages
  • Je ne sais ni lire ni écrire
    1683 mots | 7 pages
  • De l'ombre à la lumière
    1368 mots | 6 pages
  • Le passage
    1490 mots | 6 pages
  • Fiche mircea eliade
    1373 mots | 6 pages