La salière de benvenuto cellini

Pages: 9 (2042 mots) Publié le: 20 mars 2013
REMONATOLeslie

BENVENUTO CELLINILa Salière de François Ier
Introduction :Je vais vous présenter la salière de François Ier qui est un objet d'art, et plus précisément une pièce d'orfèvrerie. Elle a été réalisée par Benvenuto Cellini entre 1540 à 1543. Benvenuto Cellini est un orfèvre et sculpteur Italien né le 3 nov. 1500 à Florence, c'est un artiste nomade qui a voyagé tour à tour à Sienne,Bologne (où il a apprit l'orfèvrerie), Pise, Rome, Venise, Mantoue mais aussi en France où il a vécu pendant 4 ans et a travaillé au service de François Ier. Il est mort le 13 fév. 1571 à Florence de nouveau. Même Michel-Ange disait de lui qu'il était aussi bon orfèvre que sculpteur.Concernant la salière, elle est réalisée en or et en émail et son socle est en bois d'ébène. Elle mesure 33,5cm delongueur pour 26cm de hauteur et est conservée à Vienne au Kunsthistorisches Museum.Concernant mon plan, il se déroulera en trois parties que voici :
I. Présentation de l'œuvre
a. Place de l'œuvre dans la vie de l'artiste
b. Description
c. Iconographie

II. Histoire de l'œuvre
a. Les raisons de sa présence en Autriche
b. Le vol de 2003

III. Analysestylistique-----------------------------------------I. Présentation de l'œuvreCellini introduit à François Ier en 1537 par un notable français du nom d'Hippolyte d'Este. François Ier lui confie avoir de grands projets ceci dit le salaire de 300écus qu'il propose à l'artiste ne satisfait pas Cellini qui, insulté, décide de quitter la cours. François Ier lui ordonne de revenir sous peine d'être jeté en prison. Après avoir écouté les amisde l'orfèvre qui plaidaient en sa faveur, le roi daignât lui réserver le même traitement que celui qu'il offrait à Léonard de Vinci, soit 700écus par an plus le paiement de tous les travaux exécutés ainsi que 500écus pour les frais de voyage. Parmi les commandes exigées par le roi il y eut d'abord de grandes statues d'argent à l'effigie de divinités greco-romaines qui devaient servir deporte-flambeaux. D'autres objets d'art suivirent, et en 1540 François Ier, après avoir pu mesurer le talent de l'orfèvre à travers une aiguière et un bassin finement ouvragés, commande une salière d'une beauté comparable. La complexité du projet était si grande que l'artiste prévint le roi : il était probable qu'elle ne puisse jamais être réalisée. François Ier déterminé demanda à Cellini quelle sommeconviendrait à un tel ouvrage, celui-ci exigea la somme de 1000écus que le roi lui versa sans hésiter. Dès le lendemain, Cellini se mit à l'ouvrage, aidé par de nombreux ouvriers.Concernant l'œuvre, Cellini dans ses multiples ouvrages en donne des descriptions à chaque fois différentes, mais c'est grâce à celles-ci qu'on a pu rattacher la salière, lors de sa découverte, à son créateur. On estime queles deux premières descriptions, issues de son autobiographie La Vita,comporte un grand nombre d'incohérences lorsqu'on les confronte à l'œuvre. La première d'entre elles correspond davantage au modèle en cire qu'il avait au préalable effectué. La seconde exprime mieux les intentions symboliques qu'avaient Cellini, mais elle ne correspond pas parfaitement non plus. La description la plus proche estcelle se trouvant dans le Trattato dell'oreficeria (ou en français, « traité d'orfèvrerie ») malgré le fait qu'il l'ait écrite vingt après avoir vu la salière pour la dernière fois. Mais voici ce à quoi l'œuvre ressemble réellement : la base de la salière est ovale. Sur le socle en bois d'ébène noir, deux figures nues sont assises face à face, les jambes entrelacées. L'homme, barbu, tient untrident dans son bras droit, étendu. Il semble être assis sur un coquillage (qu'on voit mal ici). Sous lui se dessinent des vagues émaillées bleues-vertes, d'où jaillissent quatre créatures marines à mi-chemin entre le cheval et le poisson (tête et haut du corps de cheval, extrémités des pattes et reste du corps recouverts d'écailles et semblables à des nageoires). A sa droite se trouve une nef très...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Benvenuto cellini
  • Biographie Benvenuto Cellini
  • Le persée de cellini
  • La salière de françois ier
  • François I mécène, heurs et malheurs de Benvenuto Cellini_INTRO

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !