La science parvient-elle à la vérité ?

Pages: 22 (5314 mots) Publié le: 13 mars 2013
Le sujet
La science parvient-elle à la vérité ? |

Le corrigé |

Introduction |
On admet volontiers que la science produit des vérités, et on a raison de le faire. Quand des propositions ou des thèses établies par une science selon un protocole précis et rigoureux sont contestées au nom de l’opinion ou du préjugé, on sait, bien sûr, que la vérité doit se trouver du côté de la science.Pourquoi ? Parce que les vérités énoncées par les sciences font l’unanimité (l’unanimité des savants, dans un premier temps) et parce qu’elles font leurs preuves étant donné leur efficacité ; les prévisions scientifiques sont fiables, la médecine scientifique, par exemple, nous apporte assez souvent la preuve de sa validité et de son bien-fondé. 

Faut-il pour autant en déduire que la science"parvient à la vérité" ? Pour cela il faudrait que la vérité soit comparable à un lieu, un espace, un abri, où l’on puisse séjourner. Cette représentation présuppose que la vérité existe, donc préexiste à la recherche comme si elle était une réalité, une "chose en soi". Ce présupposé nous semble très contestable.
Plan détaillé |
I – Parvenir à la vérité semble être l’objectif de la science 
Maiscet objectif est aussi celui de la philosophie. En quoi la science se distingue-t-elle de la philosophie de ce point de vue ?
a) On sait que science et philosophie, à l’origine, sont étroitement liées (cf. l’Académie de Platon : "Que nul n’entre ici s’il n’est géomètre"), puis vont se différencier peu à peu, mais conserveront toujours en commun cet objectif : tendre vers la vérité.

b) Laphilosophie est "recherche et amour de la vérité". Cela signifie qu’elle n’atteint pas la vérité, car si elle l’atteignait, elle cesserait d’être (cf. "Toute vérité est fausse dès lors qu’on s’en contente", Alain). La philosophie a pour objet l’"être en tant qu’être" (Aristote). 

c) Tandis que la science ne s’occupe que d’un secteur de l’être (l’être en tant que ceci ou cela). Donc la science ne"détient" pas la vérité, mais cherche à établir des vérités dans un domaine restreint (les nombres et les figures, par exemple). 

Conclusion : rechercher la vérité n’est pas le propre de la science. De plus, poursuivre la vérité est une chose, l’atteindre en est une autre !

II – Les sciences établissent des vérités
Mais on ne peut dire pour autant que la science "parvient à la vérité", voicipourquoi :

a) Il ne faut pas dire "la" science, mais "les" sciences. Chacune a ses méthodes, son langage, ses critères de vérité. La vérité en médecine, ce n’est pas la même chose que la vérité en maths ou en logique.

b) Il ne faut pas confondre vérité et certitude. Les sciences exactes parviennent à des certitudes. Mais ce sont des certitudes partielles (propres à leur objet), provisoires (cf.remaniement constant des modèles scientifiques) et surtout négatives (chaque progrès scientifique permet d’éliminer une erreur.

c) Les sciences sont d’autant plus fiables qu’elles sont plus abstraites et formelles. Le "plus de rigueur" se paie en "moins de sens". Ainsi les maths et la logique ne détiennent pas des vérités, car elles constituent des architectures symboliques autonomes : enmaths, "l’absolue rigueur a pour corrélat l’absolue insignifiance" (René Thom). Les maths ne détiennent pas la vérité, la logique ne détient pas la vérité : ce sont des "axiomatiques".
Conclusion : les sciences sont un modèle de rigueur pour toute recherche visant la vérité. Pourtant elles ne "parviennent" pas à la vérité, car la vérité n’est pas située quelque part, elle n’est pas ailleurs que dansle rapport entre l’esprit et le réel : "La raison ne voit que ce qu’elle produit elle-même selon ses propres plans." (Kant, Critique raison pure, préface.)

III – La vérité est une "fiction" cohérente et significative en science comme en art comme en philosophie
"La science est un conte de fées comme les autres", Paul Feyerabend (attention : ceci est une boutade, il y a un peu de provocation...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La science a-t'elle le monopole de la vérité ?
  • N'y a t-il de vérité qu'en sciences?
  • N'y a t-il de vérité qu'en sciences?
  • La science a t'elle le monopole de la vérité
  • La science à t'elle le monopole de la vérité
  • Sciences et vérité
  • Science et verite
  • La science a-t-elle promis le bonheur, je ne le crois pas. elle a promis la vérité et la question est de savoir si l'on fera...

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !