le bonheur

3977 mots 16 pages
Réflexion 2 : Le bonheur peut-il être un idéal politique ?
Question directrice : Le bonheur est-il une affaire politique ?
Position du problème :
Le bonheur est une aspiration individuelle mais il se partage aussi avec les autres et dépend de nos relations à autrui en général. Je ne suis pas heureux seul. Alors il est vrai, mais semblable, que peuvent apparaître parfois comme des obstacles à mon bonheur. Mais sans eux, je ne peux réaliser mes projets et mes désirs. Le bonheur dépend aussi de mes conditions de vie dans la société, dans la période historique à laquelle je participe, de l’époque qui est la mienne. Le bonheur semble donc avoir une dimension collective, c’est-à-dire que la société pourrait avoir la charge d’assumer en partie le bonheur des ces citoyens. La demande de bonheur qui émane de chaque individu mais aussi les plaintes face aux difficultés de la vie, témoignent de cette attente collective que la communauté nous rende heureux. Mais, le bonheur est-il vraiment une affaire de politique, dépend-il de l’état que nous soyons eux ? Réponse, rien n’est moins sûr. L’histoire nous enseigne en effet qu’à chaque fois que l’Etat a voulu faire le bonheur des citoyens, les peuples ont souffert. C’est le sens qu’ont pris les idéaux totalitaires qui se sont relevés tyranniques alors même que la fin poursuivie était le bonheur des hommes. Demander que l’Etat se préoccupe de bonheur des citoyens comporte donc un danger, celui que l’Etat garantis un bonheur standard en privant les individus de leur liberté de choix dans ce domaine imposer une manière d’être heureux à tous, n’est-ce pas en effet porter atteinte à la liberté de chacun ? N’avons-nous pas chacun notre propre perception du bonheur ? Personne ne peut nous contraindre à être heureux d’une certaine manière. Faut-il alors vraiment faire du bonheur un des buts de la politique ? Ne risque-t-on pas par là de s’exposer aux effets liberticides d’un paternalisme (chef d l’Etat qui se prend pour notre père) qui

en relation

  • Le bonheur
    1877 mots | 8 pages
  • Le bonheur
    2646 mots | 11 pages
  • Le bonheur
    992 mots | 4 pages
  • Le bonheur
    3510 mots | 15 pages
  • Bonheur
    2809 mots | 12 pages
  • bonheur
    19459 mots | 78 pages
  • Le bonheur
    19889 mots | 80 pages
  • Bonheur
    1604 mots | 7 pages
  • Le bonheur
    1342 mots | 6 pages
  • Le bonheur
    2625 mots | 11 pages