Le catharisme

457 mots 2 pages
Le catharisme

Le catharisme, apparu en Europe en l’an 1000, désignait un mouvement religieux opposant le Bien et le Mal : le Ciel représentait Dieu et le Bien tandis que la Terre représentait le Diable et le Mal. Cette vision pessimiste de la Terre incitait les cathares à promouvoir le suicide, ce qui leur fut longtemps reproché.

Le catharisme est surtout connu par ses conséquences : la terrible « guerre de sécession française » qui s’est soldée par l’écrasement du Midi.
Le catharisme fut un mouvement qui gagna toutes les couches de la société. Ce développement rapide de la religion cathare poussa le Pape à lancer la croisade contre les cathares dite « croisade albigeoise » qui dura près de 50 ans.
Les rites étaient essentiellement composés de prières, de chants, de confessions publiques et de sermons pendant lesquels la doctrine était expliquée et discutée. Les cathares remplaçaient les sacrements de l’Eglise par deux sacrements, le « consolamentum » : « baptême » qui rend pur, et le « melioramentum » : demande de bénediction à un « Parfait ». Il était délivré à la demande du croyant s’il se trouvait en danger de mort ou s’il voulait devenir « parfait ».

Seule une élite d’hommes et de femmes pouvait parvenir de leur vivant à un état spirituel supérieur : ce sont les « bonshommes » ou les « bonnesfemmes ». Ils ne devaient donc plus manger d’œufs, de viande et de lait, tout ce qui résultait de la procréation. Ils étaient très tolérants et pacifistes, et croyaient à la réincarnation.

Ils rejetaient les sacrements catholiques tel que le mariage, la vénération du sacrifice de la Croix, le culte, les églises en tant que lieux sacrés et la naissance divine de Jésus.

Les cathares ne se sont jamais appelés ainsi eux-mêmes, ils se désignaient comme de « bons chrétiens ». Le terme « cathare », qui signifie « pur » en grec (katharos), ne fut utilisé que par l’Eglise. Seulement, le refus de hiérarchie, dans la religion cathare, ne pouvait qu’inquiéter

en relation

  • Le catharisme
    478 mots | 2 pages
  • Catharisme
    5896 mots | 24 pages
  • Le catharisme
    3045 mots | 13 pages
  • Catharisme
    704 mots | 3 pages
  • Catharisme
    571 mots | 3 pages
  • Le catharisme
    396 mots | 2 pages
  • Catharisme
    487 mots | 2 pages
  • Le catharisme = exposé
    3432 mots | 14 pages
  • LES ALBIGEOIS CATHARES
    823 mots | 4 pages
  • L'épopée cathare
    5270 mots | 22 pages