Le choix d'un régime juridique de travail

993 mots 4 pages
I L'accès à une activité professionnelle

A) Principes et exceptions

Le principe est celui d'un libre accès à la profession de son choix. Ce libre accès découle :

- de la liberté du commerce et d'industrie qui suppose la liberté d'entreprendre, la liberté d'exploiter et la liberté d'établissement (décret d'Allarde des 2 et 17 mars 1791, loi Le Chapelier des 14 et 17 juin 1791, loi Royer du 27 décembre 1973) ;

- de la liberté du travail et du droit à l'emploi (préambule de la Constitution).

Par ailleurs, le droit communautaire a posé le principe de l'égalité de traitement entre les travailleurs ressortissant des États membres (Traité de Rome du 25 mars 1957, Traité d'Amsterdam du 2 octobre 1997).

De plus, une directive communautaire du 7 septembre 2005 permet à tout ressortissant communautaire légalement établi dans un État membre de prêter des services de façon temporaire et occasionnelle dans un autre État membre sous son titre professionnel d'origine, sans devoir demander la reconnaissance de ses qualifications (principe de la libre prestation de service). Pour les ressortissants de l'UE exerçant une profession réglementée et souhaitant s'établir dans un autre État membre que celui dans lequel ils ont obtenu leurs qualifications professionnelles, la directive met en place plusieurs régimes de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles (principe de libre installation).

Toutefois, des exceptions ont été prévues. Elles ont pour objectif de protéger l'ordre public et les bonnes mœurs ou encore les contractants et leurs intérêts. Il s'agit notamment :

- de l'interdiction de certaines activités,

- de la réglementation de certaines professions,

- de la loi sur les pratiques anticoncurrentielles,

- des clauses de non-concurrence ou d’exclusivité d'un contrat de travail.

En droit européen, certains emplois de la fonction publique relevant de la souveraineté nationale (armée, police, justice, diplomatie,

en relation

  • Le choix d'un régime juridique du travail
    338 mots | 2 pages
  • Le choix d’un régime juridique de travail
    928 mots | 4 pages
  • Le choix d'un régime juridique du travail
    1725 mots | 7 pages
  • Le choix d'un régime juridique du travail
    689 mots | 3 pages
  • Le choix d'un régime juridique de travail
    934 mots | 4 pages
  • Le choix d'un régime juridique de travail
    1793 mots | 8 pages
  • Le choix d'un régime juridique de travail
    362 mots | 2 pages
  • Le choix d’un régime juridique de travail
    1133 mots | 5 pages
  • Le choix d’un régime juridique au travail
    506 mots | 3 pages
  • Conséquence des choix d'un regime juridique de travail
    567 mots | 3 pages