Le cid

1449 mots 6 pages
COMMENTAIRE COMPOSE SUR :
Autorité politique de DIDEROT.

Introduction :

Lancé dès 1746 dans la colossale entreprise de l’encyclopédie, dont il fut le maître d’œuvre au cote de d'Alembert qui renonça en 1758, Denis Diderot vient à bout de sa tache en 1772 avec la publication du 28ème et dernier tome. Il avait entre temps essuyé de nombreuses tempêtes avec en particulier l’arrêt du conseil d’état de 1759 qui révoquait le privilège de son dictionnaire et le condamnait au remboursement des souscripteurs. On peut aisément juger de la haine qu’a pu susciter la publication de cet ouvrage notamment dans le parti dévot en examinant le présent extrait qui appartient a l’un des articles les plus agressifs envers la religion et l’état et fut publié dans le tome I des 1751 . Dans ce fameux article, Diderot s’interrogeant sur les sources du pouvoir a successivement évoque « la puissance paternelle » naturellement limite par la majorité des enfants et la loi du plus fort qui trouve ses limites dans un éventuel renversement du rapport des forces. Il lui restait a envisagé le pouvoir issue du consentement ou du contrat, notion déjà présente chez Locke et dont Rousseau onze ans plus tard fut le titre de son célèbre ouvrage : contrat social (1762). Désireux de définir la notion de puissance consentie, Diderot en vient naturellement à souligner la nécessité absolue d’y limiter le pouvoir du prince. Se faisant, il glisse résolument vers la condamnation de la monarchie absolue de droits divin.
On envisagera d’abord la démarche qu’il a choisie, pour nous intéressé ensuite au ton qu’il a adopté.

I) La démarche.

Ce qui fait de cette page un chef-d’œuvre d’habileté politique c’est en premier lieu le recours à une ruse extrêmement efficace qui consiste à présenter la monarchie absolue du droit divin, comme un pur et simple sacrilège. En se faisant, en effet l’avocat « de D. dont le pouvoir est toujours immédiat sur la créature » Diderot

en relation

  • Le cid
    2219 mots | 9 pages
  • le cid
    5252 mots | 22 pages
  • Le cid
    755 mots | 4 pages
  • Le Cid
    5375 mots | 22 pages
  • le cid
    3255 mots | 14 pages
  • Le Cid
    1283 mots | 6 pages
  • Le cid
    2786 mots | 12 pages
  • Le cid
    3053 mots | 13 pages
  • Le cid
    297 mots | 2 pages
  • Le cid
    956 mots | 4 pages