le classicisme

1699 mots 7 pages
Introduction :
Le classicisme est un mouvement culturel et artistique qui se développe en France et en Europe, entre le 17e et le 18e. Il se définit par un ensemble de valeurs et de critères qui représente l’idéal et qui développent une esthétique fondée sur la perfection. Ce mouvement concerne beaucoup de domaines artistiques comme la peinture, la sculpture ou la littérature. C’est ainsi que l’on peut se demander en quoi les œuvres classiques expriment-elles la rigueur de la monarchie absolue ?

La monarchie

Définition
La monarchie est un système politique où les pouvoirs sont détenus par une seule personne, le monarque ou le souverain. Les régimes peuvent varier selon les pouvoirs détenus par le monarque.
En France dans l’ancien régime, la monarchie est absolue. Le roi n’est sous aucun contrôle à l’exception des lois fondamentales et divines. Les français sont divisés en trois ordres (la noblesse, le clergé et le tiers état), leur liberté d’expression est restreinte. Dates importantes

Le 13 avril 1598, Henri IV signe l’édit de Nantes qui laisse la liberté de culte aux protestants. Cela met fin à la guerre de religion de 1562 à 1598 entre les catholiques et les protestants. Mais l'assassinat d'Henri IV, en 1610, montre à quel point cette paix est fragile. Son fils est trop jeune pour régner, c’est alors Marie de Médicis qui assure la régence. Cette période est instable politiquement. C’est Richelieu en 1624 qui rétablie l’ordre et le pouvoir se consolide. Il instaure un régime absolue et la création de l’académie française en 1635 permet d’établir les règles de la langue française et d’encadrer les arts. Boileau est l’un des premiers académiciens. Louis 13 règnera avec lui jusqu'à leur mort espacée de seulement quelques mois en 1642.

C’est alors Anne d’Autriche qui prend la régence car l’héritier a 5 ans. Elle nomme comme ministre Mazarin qui n’est pas apprécié de la population française car il augmente les taxes pour financer la guerre de

en relation

  • classicisme
    2982 mots | 12 pages
  • Le classicisme
    4917 mots | 20 pages
  • La classicisme
    319 mots | 2 pages
  • Le classicisme
    253 mots | 2 pages
  • Classicisme
    331 mots | 2 pages
  • Classicisme
    571 mots | 3 pages
  • CLASSICISME
    1771 mots | 8 pages
  • Le classicisme
    450 mots | 2 pages
  • Le classicisme
    306 mots | 2 pages
  • Classicisme
    977 mots | 4 pages