Le commerce international dans la dynamique economique selon les mercantilistes et les classiques.

Pages: 13 (3248 mots) Publié le: 13 mars 2011
La doctrine libre echangiste, developpée par les Physiocrates, prend veritablement forme avec les classiques anglais au 18eme siecle. Cette pensée s'est ensuite diffusée au 19eme siecle à l'ensemble de la classe politique. Ainsi on peut dire qu'elle est a la base du neo-liberalisme contemporain!

Pourquoi les peuples commercent-ils entre eux? Question simple en apparence car le commerceinternational est d'abord une necessité puisqu' aucune nation ne dispose de ressources naturelles qui lui permettent de produire tout ce qui lui est necessaire. Neanmoins, les premieres theories du commerce international n'expliquent pas celui-ci par cette necessité mais par l'enrichissement. En effet, le mercantilisme pose comme principe que la richesse reside dans l'accumulation de metaux"precieux"(or, argent...) , et donc de la monnaie: La puissance d'une nation est ainsi representée par son stock de metaux precieux. De cette conception erronée de la richesse, les mercantilistes estiment qu'il faut favoriser l'entrée de ces metaux sur le territoire national. En consequence, il s'agit de soutenir les exportations et freiner au maximum les importations (notamment en imposant des droits dedouane) car les importations representent une fuite de ces biens si precieux. Il est bien evident que dans cette loqique les conquetes coloniales se justifient puisqu'elles permettent de controler les marchés locaux et surtout les matieres premieres qui representent une composante essentielledes importations des pays dependants, ne disposant pas de ces ressources sur leur territoire. La visionmercantiliste est donc avant tout nationaliste puisqu'elle prône la protection des producteurs nationaux de la concurrence des pays tiers.
Le premier des classiques, Adam Smith, s'oppose a cette vision. Tout d'abord il part d'une observation simple qui decoule de la division du travail. En effet, du fait de la division du travail les hommes produisent qu'une faible quantité de satisfactions personnelles(que veut dire cette phrase ?). La division du travail, en permettant une augmentation de la production, permet a l'homme d'echanger, sur un marché, le surplus degagé de ses actions creatrices. Fondamentalement pour Smith la richesse des nations est issue de la division du travail mais il remarque que cette division entraine une forte specialisation des taches, chaque homme se focalisant surl'execution d'une seule tache. Pour Smith, de cette specialisation decoulent les differences entre les couts de production et donc les differences de prix pratiquées par les nations. Ainsi il est logique que "si un pays peut nous fournir une marchandise a meilleur marché que nous nous ne sommes en état de l'etablir nous meme, il vaut mieux que nous la lui achetions avec le produit de notre propreindustrie". Pour Smith donc le commerce international, du fait de la division internationale du travail permet aux nations de se procurer des marchandises a l'exterieur au moindre cout: Les pays ont donc interet a commercer car la richesse ne resulte pas de l'accumulation monetaire.......!
La problematique sera la suivante: Les theories mercantiles et classiques sont elles encore d actualité?
Dans unpremier axe, nous verrons leurs theories ainsi que leur mise en place, puis dans un seconde axe, les limites de ces ideologies.

1er axe
Vision differente de la richesse
pour les mercantiles la richesse est basée dans l or, ou tout metal precieux.Ils ont pour principes que la richesse réside dans l’accumulation de métaux précieux. Pour eux la richesse d’une nation est donc représentée par unstock de métaux précieux.
Ainsi, certains mercantilistes conçoivent le système économique comme un jeu à somme nulle, le gain réalisé par un agent se traduit par la perte d'un autre agent( les metaux en effet impossible a produire)
C'est sur la base de ces interprétations qu'a été justifiée la priorité donnée au commerce extérieur, puisque le commerce intérieur n'augmentait pas la richesse...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commerce international dans la dynamique économique chez les mercantilistes et les classiques.
  • Le commerce extérieur dans la dynamique économique chez les mercantilistes et les classiques.
  • Le commerce extérieur dans la dynamique économique chez les mercantilistes et les classiques
  • commerce international et développement économique
  • Le role des ports dans la dynamique du commerce international
  • L'importance du commerce international dans l'activité économique
  • Developpement du commerce international favorable a la croissance economique
  • Le développement du commerce international est-il favorable à la croissance économique ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !