Le contentieux français de constitutionnalité des lois revêt-il d'un caractère contradictoire ?

3261 mots 14 pages
Sujet : Le contentieux français de constitutionnalité des lois revêt-il d'un caractère contradictoire ?

D'après Jean-Louis Debré, Président du Conseil constitutionnel nommé par le Président de la République le 23 février 2007, « avec la question prioritaire de constitutionnalité, il y aura un véritable procès de constitutionnalité devant le Conseil constitutionnel » (Bernard Mathieu, « Le Conseil Constitutionnel se prépare à recevoir les premières questions prioritaires de constitutionnalité, JCP, éd. G, 2010, 238)

Le contrôle de constitutionnalité c'est le fait de sanctionner la suprématie de la Constitution en déclarant inconstitutionnelles les dispositions inférieures qui lui seraient contraires.
Il existent deux modèles de contrôle de constitutionnalité à savoir le modèle américain et le modèle européen qui tout deux peuvent présenter des applications variées.

Si le modèle américain consiste en un contrôle constitutionnel diffus exercé par tout juge fédéral ou étatique à l'occasion d'un litige concret après la promulgation de la loi, dans le modèle européen le monopole de l'appréciation de la constitutionnalité d'une loi est détenu par une juridiction unique et spécialisée qui statue lors d'un contrôle abstrait de la conformité d'une norme constitutionnelle avec une norme législative même s'il peut exister en parallèle un contrôle concret spécifique en cas de violation des droits fondamentaux ce qui fait que le contrôle peut être a priori avant la promulgation de la loi ou a posteriori par voie d'action.
Si dans le modèle américain la décision ne vaut que pour l'affaire en cours, dans le modèle européen la décision est erga omnes c'est-à-dire que la norme non conforme à la Constitution est écartée définitivement par le juge.

La France a longtemps été réticente au contrôle de constitutionnalité pour deux raisons notamment : d'une part le « légicentrisme » qui faisant de la loi l' "expression de la volonté générale" la rendant ainsi

en relation

  • Le principe du contradictoire au conseil constitutionnel
    13549 mots | 55 pages
  • Droit administratif
    17691 mots | 71 pages
  • justice contitutionnelle
    43293 mots | 174 pages
  • Conseil constitutionnel
    19461 mots | 78 pages
  • Droit constitutionnel , licence 1ère année second semestre
    18128 mots | 73 pages
  • Cours du droit administratif ii
    15202 mots | 61 pages
  • Fiches Arrêts Les sources de la légalité
    6047 mots | 25 pages
  • Droit administratif
    48367 mots | 194 pages
  • L'exception d'iconstitutionalité
    58263 mots | 234 pages
  • Chapitre 1 adm
    10623 mots | 43 pages