Le contrôle des désirs

Pages: 9 (2186 mots) Publié le: 7 décembre 2010
2. Qu’est-ce que le bonheur ?
Dans le bouddhisme, il y a deux sortes de bonheur : le bonheur spirituel et matériel.
Celui qui est spirituel
C’est par la méditation que nous trouvons ce bonheur. Il nous apporte la paix, la tranquillité intérieure. Les gens qui la pratique, doivent toujours se concentrer sur leurs actions, leurs paroles et leurs pensées, et ce même la nuit. Ce bonheur nousaide à planifier notre futur de façon positive afin de mieux le gérer.
Ainsi celui matériel :
C’est une situation qui change constamment, et qui dépend de nos besoins. Nous devons sans cesse le nourrir. Lorsque nous voulons quelque chose, nous allons en quête de ce besoin pour le satisfaire. Ainsi quand celui-ci revient, il faut recommencer encore et encore. C'est le principe de la conditionnalitéenseignée par Bouddha.
Nous voulons tous le bonheur au sens large du terme. En effet, nous en voulons toujours plus jusqu’à en devenir malheureux lorsque cette sensation agréable que nous procure ce bonheur disparait. Ce genre bonheur nous rend aveugle. Nous recherchons tant cette sensation que nous sommes prêts à tenter de l’acquérir même au détriment des autres.Comment atteindre le bonheur ?
Pour un bouddhiste, la meilleure façon d’atteindre le bonheur est en supprimant tous nos désirs, y compris celui de vivre et d’être heureux. Lorsque ce sera fait, le bouddhisme enseigne qu’ils seront délivrés de toute souffrance. Vient ensuite l’état du nirvana, un état de délivrance qui est définit comme étantbienheureux. Bref, ce n’est que par le désespoir qu’ils peuvent parvenir au bonheur. Par exemple, lorsque nous avons des quelconques espoirs ou illusions, on souffre quand on s’aperçoit qu’on ne peut pas les réaliser. C’est donc l’espoir qui empoisonne la vie. C’est pour cette raison que le bouddhisme encourage clairement à tuer tout désir existant.
La pratique de la méditation apporte aussi une certainesatisfaction personnelle. Il donne la paix et la tranquillité intérieure. Ainsi, elle aide les bouddhistes à changer complètement leur attitudes, qu’elle soit positive ou négative, pour qu’ils croient qu’il est possible de rencontrer une existence meilleure.
Qu’y a-t-il après la vie?
Dans le bouddhisme, il y a 5 possibilités de renaître :
1. Le lieu de souffrance extrême
2. Le règne animal3. Les esprits
4. L’humanité
5. Les mondes célestes.
L’humain est responsable de ses actes et récoltera ce qu’il a semé. Pour eux, la mort est aussi normale que la naissance. Habituellement les personnes mourantes, sont dans un état physiquement faible et ils sont incapables de contrôler leurs pensées. Les moments importants de leur vie présente autant que ceux de leur vie passée reviennentconstamment dans leur esprit et ils sont alors incapables de les contrôler.
Le Bouddha a exposé la "doctrine de la renaissance". D’après cette doctrine de la renaissance, la mort est une porte qui s’ouvre sur une autre forme de naissance. Les deux existences sont réunies par la conscience de renaissance (patisandhi-vinnana) qui est conditionnée par la pensée précédant la mort (maranasannajavanacitta) et qui réapparaît au moment de la conception, c’est à dire avec la formation d’une nouvelle vie dans la mère. Cette conscience est identifiée comme "l’être à naître" (gandhabha). Immédiatement après, elle disparaît dans le courant subconscient de la nouvelle vie (bhevangasota) qu’elle conditionne sans interruption. C’est ainsi la conscience de renaissance qui détermine le caractère latentd’un individu. Il faut remarquer que le Bouddhisme ne dénie nullement l’hérédité parentale, mais insiste sur le fait que l’hérédité essentielle est la force karmique incluse dans le troisième facteur, qu’on appelle couramment "l’être à naître" (gandhabha), de la conscience de renaissance. De la mort à la renaissance, le courant de conscience est transmis sans l’intervention d’aucun intermédiaire...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les désirs
  • Desirs
  • Desirs
  • Désirs
  • Desirs
  • Désirs
  • Desirs
  • Désirs

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !