Le discours préliminaire

Pages: 32 (7890 mots) Publié le: 10 juin 2010
Les déclarations publiques et privées ne manquent pas, par lesquelles

d'Alembert s'est affirmé newtonien. En faire un florilège serait vite fastidieux.

Aussi nous contenterons-nous d'évoquer le Discours préliminaire de

l'Encyclopédie qui a, sur ce sujet comme sur d'autres, la valeur d'une profession

de foi, puisqu'aussi bien cette longue préface au grand ouvrage collectif etmilitant fut rédigée par son auteur dans l'intention d'en faire un véritable

«manifeste de la philosophie des Lumières»8, ce qu'il fut en effet. D'autres textes

parmi les plus importants de d'Alembert, comme l'Essai sur les éléments de

philosophie, de 1758, ou des articles de l'Encyclopédie comme «Newtonianisme»,

ne font par la suite que confirmer et souligner ces déclarations, quifigurent dans

la seconde partie, historique, du Discours.

2. Résumé

2. 1. Partie I

Dans la première partie du livre, d'Alembert fournit une introduction générale à l'origine du savoir, d'où découlent les travaux trouvés dans l'encyclopédie. Il affirme que "l'existence de nos sensations" est "indiscutable", et qu'elles sont le principe de toutes connaissances. Il lie cette idée à unenchainement de pensées et de réflexions conduisant à la nécessité de communiquer, qui établit un autre enchainement de faits. L'un des arguments pour l'origine de la communication est qu'il était nécessaire pour les gens de se protéger des maux du monde et de profiter des connaissances de chacun d'entre eux. Elle induit un échange d'idées qui renforce la capacité des individus à appréhender laconnaissance humaine. Les deux principaux types qu'il décrit font référence à la connaissance factuelle et à la déduction. Ces deux types mènent aux trois différents modes de pensée et à leur divisions dans le la connaissance humaine : la mémoire, correspondant à la l'histoire, réflexion ou raison, qui est le fondement de la philosophie, et ce dont d'Alembert se réfère comme l'"imagination", ou imitationde la Nature, est à l'origine des beaux-arts. De ces divisions découlent d'autres plus petites la physique, poésie, la musique et bien d'autres. d'Alembert a également été fortement influencé par le principe cartésien de la simplicité. Dans cette première partie du livre, il décrit la façon dont la simplification des principes d'une science lui donne un champ d'application et la rend plus fertile.C'est seulement en simplifiant des principes qu'ils peuvent être compris et reliés les uns aux autres. En fin de compte, d'un point de vue privilégié, le philosophe peut voir le vaste labyrinthe des sciences et des arts. D'Alembert continue ensuite de décrire l'arbre de la connaissance et la séparation et les liens simultanés entre la mémoire, la raison et l'imagination. Il explique ensuite quel'univers idéal serait une vérité immense si seulement on savait comment la voir comme telle ; l'hypothèse selon laquelle la connaissance a une unité intrinsèque peut être considérée comme le fondement du projet encyclopédique.

2. 2. Partie II

La deuxième partie du livre donne au lecteur un compte-rendu du progrès de la connaissance humaine suivant l'enchainement mémoire, imagination etraison. Cet enchainement est différent de celui décrit dans la première partie, où l'ordre était mémoire, raison et imagination. C'est la séquence que suit un esprit laissé dans l'isolement ou la génération d'origine alors que la deuxième partie décrit les progrès de la connaissance humaine des siècles des lumières qui naquit de l'érudition, continua avec le classicisme et atteignit la philosophie.Au lieu d'écrire en termes d'idées générales, d'Alembert, fournit les dates, les lieux et les personnes à l'origine des avancées des œuvres littéraires de la Renaissance jusqu'au XVIIIe siècle. René Descartes en est un exemple caractéristique, étant un auteur loué à la fois comme excellent philosophe et mathématicien. Son application de l'algèbre à la géométrie, aussi connu comme le système de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Discours préliminaire
  • Discours préliminaire de portalis
  • Discours préliminaire de portalis
  • Discours préliminaire à l'encyclopédie
  • Commentaire de discours préliminaire
  • Discours préliminaire du code civil
  • Discours préliminaire au code civil
  • Portalis discours préliminaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !