Le grand combat (michaux)

Pages: 6 (1452 mots) Publié le: 12 janvier 2011
LECTURE ANALYTIQUE LE GRAND COMBAT, HENRI MICHAUX

INTRODUCTION : Henri Michaux est un poète surréaliste du XXème siècle, ce mouvement à pour principe d’exprimer l’inconscient ou encore le rôle du hasard. Les poètes de cette période utilisent l’art comme un instrument de libération et de révolution sur le plan politique et font surtout le rejet du nationalisme. On compte parmi les autrespoètes surréalistes de l’époque Paul Eluard, Guillaume Apollinaire, Louis Aragon, Desnos,… D’origine Belge, Henri Michaux se sert du langage comme une arme pour se défendre contre le monde, il n’est donc pas étonnant que le langage n’imite pas le monde chez lui mais le désarticule. Il crée de toutes pièces des mots qui ont cependant des sens plus ou moins assignables, il ne respecte aucunes règles de laversification classique, ni les rimes, ni le mètre des vers, il n’y a pas de strophe mais il garde tous de même la ponctuation, etc… Le grand combat est donc un exemple de cette poésie désarticulée aux sens multiple, c’est aux lecteurs d’interpréter ce langage et d’émettre des hypothèses à propos du sens du poème. Mais ce poème a-t-il véritablement un sens et pourquoi ? C’est à cette question quenous allons à présent réfléchir, tous d’abord en analysant plus en profondeur le langage utilisé par Michaux afin de montrer qu’il s’agit d’un énoncé en ruines, puis dans une seconde partie nous verrons en quoi ce poème est un poème à lectures multiples. 1/ Un énoncé en ruines : a) La destruction du signe : En effet, à travers ce poème le lecteur ne doit pas s’arrêter seulement à lecture des mots« en clair » pour l’interpréter et en faire ressortir un sens, il faut s’appuyer sur d’autres éléments. Effectivement plusieurs mots utilisés par le poète sont incompréhensible et ne figure pas dans le dictionnaire « emparouille, endosque, pratèle, roupète, drâle,… », Michaux n’utilise donc pas seulement les mots pour faire passer son message mais aussi les sonorités qui évoquent des signifiésincertains. Les [r] de « râle, râpe » vers 2 et 5, qui dès le début font songer à la rugosité d’un combat à mort. On a bien à faire à un duel, celui-ci est également suggéré par la parfaite symétrie sonore du vers 5 « le manage râpe à ri et ripe à ra », il ya a donc deux protagonistes qui s’affrontent dans ce poème. Dès le début du poème les lecteurs peuvent donc s’appuyer également sur lessonorités pour se donner une idée du sens du texte cependant la compréhension générale reste difficile, on a bien affaire ici à un langage en ruines. b) Un langage en ruines : En plus des mots qui ne figurent pas dans le dictionnaire, qui n’ont aucuns sens relevons les autres éléments qui montre bien qu’il s’agit ici d’un langage en ruine. Tous d’abord notons l’image emblématique donnée par Henri Michauxau vers 7 avec l’expression « se ruine ». On peut également constater que les mots qui apparaissent « en clair » appartiennent tous au

lexique de la chute, de la fin ou encore de la douleur « se ruine, bientôt fini, en vain, cassé, etc… ». Ici le poète compare le langage au monde, il tombe en ruine comme les mots utilisés par Michaux. Il ne garde que la structure du monde c'est-à-dire lasyntaxe du poème, tous cela revient à dire que la ruine du monde est dû à la sauvagerie du langage. D’où la sauvagerie des êtres humains entre eux, bientôt les hommes disparaitront peu à peu à cause de ces actes de barbarie et ils laisseront derrière eux une planète inhabité. c) La cruauté et la sauvagerie du langage : A partir des éléments trouvés précédemment nous pouvons désormais établir unehypothèse à propos du sens du poème, cependant d’autres éléments peuvent conforter d’avantage notre idée. Tous d’abord notons les allitérations systématiques, elles témoignent de l’acharnement, des coups répétés au combat [r,p,k] « Il l’emparouille et l’endosque contre terre / Il le rague et le roupète jusqu’à son drâle », les corps et la langue sont ici triturés. On relève aussi les nombreuse...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Henri michaux le grand combat
  • Le grand combat h michaux
  • Henrie michaux, "le grand combat"
  • Le grand combat : henri michaux
  • Commentaire : le grand combat de michaux
  • Henri michaux "un grand violon"
  • Analyse Le Grand Violon Henri Michaux
  • Michaux

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !