Le jeu

2593 mots 11 pages
Jeu, jeux et éducation nouvelle

La référence au jeu, à l'action libre, est un thème central pour l'éducation nouvelle. Les raisons en sont à la fois multiples et complémentaires (1).

La référence au jeu, à l'action libre, est un thème central pour l'éducation nouvelle. Les raisons en sont à la fois multiples et complémentaires (1).

C'est d'abord une lointaine et profonde liaison avec les pédagogies humanistes de la Renaissance (souvenons-nous de Rabelais et de l'éducation de Pantagruel), puis avec les philosophes du Siècle des lumières, que l'idée d'une nature évidemment parfaite avec son pendant, une société nécessairement mauvaise, conduisit à proposer le développement de méthodes éducatives non interventionnistes. Toujours dans le registre des pédagogies vient l'invention du scoutisme enfantin au tout début de notre siècle, avec son utilisation éducative de cette “cathédrale foisonnant de sens” qu'est la nature (2). Puis vint le développement des pédagogies non directives, dont Summerhill fut longtemps une référence culte.
Dans toutes ces réflexions et ces démarches l'activité et le jeu libres, vrais, sont intimement liés à des contraintes non pas humaines, alors considérées comme artificielles, mais naturelles puisque issues d'une vérité transcendée par l'état de nature (3). L'apprentissage libre, le jeu libre de l'individu existent ici au profit du même individu malgré, ou contre, la société des hommes.

C'est ensuite une liaison avec l'humanisme marxiste dans sa mise en avant de l'autonomie et de la responsabilité des individus et dans son incitation à agir pour vivre ("les philosophes n'ont fait qu'interpréter diversement le monde, ce qui importe, c'est de le transformer" (4). Cet humanisme de la responsabilité et de l'action alimentera ensuite les travaux de Sartre et de Merleau-Ponty. Et puis agir, comme l'a montré Tony Lainé (5), a bien à la fois, en même temps, un sens très individuel et un sens social : c'est cet agir, totalement différent

en relation

  • Le jeu
    1507 mots | 7 pages
  • Le jeu
    409 mots | 2 pages
  • Le jeu
    16632 mots | 67 pages
  • Le jeu
    279 mots | 2 pages
  • Le jeu
    1799 mots | 8 pages
  • Le jeu
    1270 mots | 6 pages
  • Le jeu
    557 mots | 3 pages
  • Le jeu
    1642 mots | 7 pages
  • Le jeu
    1544 mots | 7 pages
  • Le jeu
    546 mots | 3 pages