Le jeu

1544 mots 7 pages
Depuis plusieurs années, se faire vacciner est une étape obligatoire dans notre vie. Avec cette obligation, des questions et des doutes sur l’efficacité et la pertinence liées aux vaccins prennent une grande place dans les débats de nos jours. Comment fonctionne un vaccin? Connaissons-nous les effets secondaires d’un tel traitement? Faut-il faire confiance aux scientifiques? Est-ce la science capable d’atteindre «l’impossible» et jusqu’à quel point est-elle avancée sur ce sujet? Se faire vacciner au Québec, devrait-il être un choix personnel? Toutes ces interrogations, le succès et le scandale prendront place dans mon essai, afin d’expliquer clairement la signification des vaccins et leur efficacité.
Tout premièrement, il existe plusieurs types de vaccins. Celui qu’on utilise le plus souvent s’appelle le «vaccin à agents vivants atténués». Il est basé sur des substances comme des virus vivants, mais affaiblis ou plus précisément : les «antigènes» . Ce sont les bactéries eux-mêmes qui se fussent injectées dans notre corps et ces antigènes incitent des «anticorps». Plus précisément, les anticorps sont des protéines dans notre sang qui font partie de notre système immunitaire, afin de générer une réaction immunitaire chez l’organisme, donc en se vaccinant, notre corps produit des anticorps et il apprend à reconnaitre ce virus injecté pour que notre système soit immunité, en cas où qu’on soit contaminé. Normalement ces vaccins se font une fois dans notre vie. Le deuxième type de vaccins est nommé «le vaccin à agents inactivés». On utilise le même principe que les vaccins à agents vivants atténués, mais la substance de ce vaccin est composée de cellules mortes, donc en utilisant ce type, on réduit les risques de développement des effets secondaires et des réactions allergiques (hypersensibilisation) chez la personne. Mais vu que les cellules sont mortes, donc une fois injectées, elles ne se produisent pas dans notre corps et l’organisme il va garder moins de

en relation

  • Le jeu
    1507 mots | 7 pages
  • Le jeu
    2593 mots | 11 pages
  • Le jeu
    409 mots | 2 pages
  • Le jeu
    16632 mots | 67 pages
  • Le jeu
    279 mots | 2 pages
  • Le jeu
    1799 mots | 8 pages
  • Le jeu
    1270 mots | 6 pages
  • Le jeu
    557 mots | 3 pages
  • Le jeu
    1642 mots | 7 pages
  • Le jeu
    546 mots | 3 pages