Le juge administratif et le droit communautaire

3078 mots 13 pages
Sujet : Le juge administratif et le droit communautaire

« Le droit international est du droit mais mû par une logique différente » déclarait Sir Ian Brownlie, professeur de droit international. Cette citation pourrait aisément s’appliquer au droit communautaire. En effet, ce dernier n’emporte ni la qualification d’ordre juridique international ni celle d’ordre juridique interne, de même l’Union européenne n’est ni apparentée à un Etat fédéral ni à une organisation internationale comme une autre. Le droit communautaire comprend des règles de droit sur lesquelles est fondée l’Union européenne et les règles qu’elle édicte ; il est le droit des Communautés européennes, qui sont une des composantes de l’Union européenne et ne doit donc pas être confondu avec l’ensemble du droit de l’UE. La spécificité du droit communautaire est d'être "un système juridique propre, intégré aux systèmes juridiques des États membres" (Cour de justice des Communautés européennes, arrêt « Costa contre E.N.E.L. », 1964), c'est-à-dire qu'il s'applique immédiatement et confère aux particuliers des droits qu'ils peuvent invoquer en justice, éventuellement à l'encontre d'une règle nationale ne respectant pas la règle communautaire. C'est la Cour de justice des Communautés européennes, située au Luxembourg, qui est garante de l'application du droit communautaire. Cette source est théoriquement subsidiaire; en effet, la compétence législative de la Communauté est tenue en respect par le principe de subsidiarité, en vertu duquel la communauté n'agit que si et dans la mesure où les objectifs de l'action envisagée ne peuvent être réalisés de manière suffisante par les États membres. Dans cette limite, cette source projette deux sortes de textes, des règlements et des directives, qui sont animés par une inégale force de pénétration. Les institutions du droit communautaire émettent aussi des décisions, des recommandation et avis qui ont force juridique obligatoire pour les États membres en ce qui

en relation

  • Droit communautaire et juge administratif
    960 mots | 4 pages
  • Commentaire de l’arrêt société arcelor atlantique et lorraine
    1956 mots | 8 pages
  • TD3 Dissertation
    1892 mots | 8 pages
  • Le juge et le principe de légalité
    2072 mots | 9 pages
  • Le juge administratif et le droit international
    1320 mots | 6 pages
  • L’application des directives communautaire par le juge administratif
    2013 mots | 9 pages
  • Commentaire arêt arcelor 8/02/2007
    2076 mots | 9 pages
  • Commentaire arrêt arcelor (8 février 2007)
    1037 mots | 5 pages
  • Droit administratif
    8756 mots | 36 pages
  • Commentaire - TC, 17 octobre 2011, SCEA du Chéneau
    3220 mots | 13 pages