Le monstres criminel psychopathe

1767 mots 8 pages
LE MONSTRE HUMAIN D'AUJOURD'HUI : Le criminel psychopathe

Depuis la fin du XIXe siècle, les figures classiques du monstre ont continué à hanter les hommes. Non seulement la modernité ne les a pas fait disparaître, contrairement à ce qu’annonçaient les rationalistes, qui n'y voyaient que des superstitions, mais elle a inventé de nouveaux rapports entre elles et nous, autrement plus vertigineux. L'une des trois figures qui domine aujourd'hui le champ monstrueux est le criminel dit psychopathe.

Un monstre humain des temps moderne : le criminel psychopathe.

Type de monstre : le criminel psychopathe. | | Date d'apparition : début XXe siècle, fin XIXe siècle à nos jour. | Ses caractéristiques : Le psychopathe est une personne souffrant d’un important trouble du comportement. Ce trouble se traduit par un comportement fortement antisocial. Il agit de manière très impulsive, dans le but de « détruire » psychologiquement ou physiquement l’individu. Ce comportement destructeur n’entraîne chez le psychopathe dans la majorité des cas aucun sentiment de culpabilité. | Ses actes et son mode opératoire : Ces Hommes ( puisque l’immense majorité d'entre eux appartiennent au sexe masculin ) commettent des meurtres en série, le plus souvent avec un mode opératoire récurent, sans qu'on puisse les expliquer seulement par des motivations classiques et cela ne les empêche pas de se fondre à peu prés dans la population normal. | Sa création et son évolution : Ce psychopathe est le produit de l'individualisme moderne, et d'une influence des facteurs environnementaux et familiaux. Il s'est nourri du développement des médias de masses depuis la fin du XIXe siècle, qui lui ont fourni une chambre d'écho immense. | Particularité : Il évolue avec la société qui l'entoure. Il est à notre temps ce que le démon était au Moyen âge. |

Le criminel psychopathe dans la littérature : « La bête humaine » ( 1890 ), Émile Zola.

Le

en relation

  • Psychopathie
    1539 mots | 7 pages
  • L'etranger de camus
    1199 mots | 5 pages
  • Frankenstein-analyse-mary shelley
    4781 mots | 20 pages
  • Le sommeil de la raison engendre des monstres
    1964 mots | 8 pages
  • Lette aux jurés de jean claude romand
    828 mots | 4 pages
  • Ciaossu
    963 mots | 4 pages
  • les tueurs en serie
    51909 mots | 208 pages
  • Nul n'est méchant volontairement
    3625 mots | 15 pages
  • Philosophe jusqu'au bout des doigts.
    3251 mots | 14 pages
  • Humain inhumain
    3768 mots | 16 pages