Le mythe et l'écriture chez nerval

Pages: 13 (3034 mots) Publié le: 31 mai 2010
Jessica Schenkel et Gabriela Miranda 05.03.10

LE MYTHE ET L’ECRITURE

Nous allons nous intéresser au mythe et à ses différents aspects, dont l’introduction et son évolution dans la littérature. Pour ce faire nous allons l’étudier dans un recueil de nouvelles et ensuite dans un passage en particulier.
Au sens étymologique, mytheveut dire parole. Un mythe est un récit qui se veut fondateur d’une pratique sociale. Le mythe est une parole qui se réfère à des événements anciens chargés de sens ; dans les sociétés primitives, il sert d’explication pour certains aspects fondamentaux du monde et de la société, il nous dit comment les choses ont commencé et pourquoi les hommes en sont là aujourd’hui, Il est transmis de façon oraleet met en scène des êtres merveilleux (des anges, des démons, des dieux, etc…). Cependant la question sur le sens, la foncions et surtout la vérité des mythes n’as pas été totalement résolue. Il est tenu pour vrai par les sociétés qui les ont forgés ou qui les véhiculent, mais il est défini par d’autres comme une représentation amplifiée, déformée par l’imaginaire collectif ou encore come unecroyance répandue mais infondée. Nous préférons dire que le mythe désigne une croyance manifestement erronée au premier abord, mais qui peut se rapporter à des éléments concrets exprimées de façon symbolique car il dépend de l’interprétation du symbolisme qui en fait le sens profond. Le mythe constitue un besoin fondamental de l’être humain à travers lequel il exprime son imaginaire et sa pensée.L’étude des mythes constitue un secteur de l’histoire et de la critique littéraire qui prend de plus en plus d’importance. Le mythe est inséparable de la production littéraire, les écrivains sont donc amenés à traiter les faits littéraires à des niveaux très divers et selon des perspectives multiples. Le mythe dans la littérature est une façon de s’exprimer indirectement, d’ajouter de lacomplexité et des nouvelles significations à une œuvre, il reflète la structure de l’esprit humain. Le mythe littéraire se constitue par la réécriture individuelle et personnalisée d’un texte fondateur. Le terme de mythe a envahi notre langage quotidien tout en perdant son ancien sens, de plus la lignée littéraire ainsi constituée finit par faire oublier son origine individuelle et historique pour gagnerla psyché collective au même titre que le mythe. En fait, le mythe littéraire, grâce aux variations et a la polysémie, se soumet à la dégradation du mythe, dégradation qui est paradoxalement la mythification, ce qui veut dire que le mythe se transforme et s’adapte, qu’il est le résultat de l’ensemble de ses versions. Il était auparavant présenté comme (principe de réalité) mais il est devenupetit à petit principe d’actualisation du réelle, actualité permanente.
Nous allons voir comment Gérard de Nerval traite le mythe dans son recueil de nouvelles «Les Filles du feu ». Nerval fut un poète et écrivain français du XIXème siècle, il écrivît ses principaux chef-d’œuvre : «Les Filles du feu » et « Aurélia », dans sa période des premières folies et des premières expériences où sousl’influence du romantisme, époque orientalisante, il voyagea beaucoup et rédigea des reportages et les impressions de ses voyages. Des voyages à Constantinople, Naples, Algérie, Syrie, Égypte, Liban, Rhodes, Turquie, qui par conséquent l’amenèrent à s’intéresser à l’origine de ses civilisations orientale et donc à toutes sortes de mythes. C’est pourquoi le mythe est un thème très important dans son écriture.Dans ses œuvres, nous retrouvons énormément de références mythologiques qu’elles soient d’origine grecque, égyptienne, gréco-romaine et même scandinave. Le mythe chez Nerval est déjà présent dans le titre de son recueil « Les Filles du Feu » qui nous invoque premièrement, sa mythologie personnelle du feu où des symboles tels que le feu, la grotte, ou le volcan se traduisent sous la forme de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mythe d'ariane et l'écriture jasénisme
  • L'invention de l'écriture: mythe de theuth
  • L'écriture du labyrinthe chez butor
  • Le plaisir de l'écriture, chez baudelaire
  • Recours au mythe chez sartre
  • Les avatars du mythe d'orphée chez rilke
  • Exposé sur Adoniram chez Voyage en Orient de Nerval
  • Le mythe romantique de paoli chez guerrazzi, emile pucci

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !