le paysage dans le hussard sur le toit

1585 mots 7 pages
Selon le robert : Le Paysage c’est la partie d’un pays que la nature présente à un observateur.
Mais le pays voulait d’abords désigné les habitants d’un certain lieu avant de vouloir dire par extension l’endroit lui-même. La notion de paysage ne peut donc se comprendre qu’au travers de la relation que mène l’homme avec la nature.
Parler du paysage chez Giono, c’est parler de l’homme autant que de ses écrits. Car le paysage veut dire le familier chez Giono, c’est le lieu de la mémoire et du sacré. Le paysage est un acte que l’homme fait et qui dévoile la nature à son regard, en effet la notion de paysage est récente, elle ne peut se comprendre qu’après l’invention du dessin en perspective. C’est la façon dont l’homme moderne regarde la nature. On pourra donc dire qu’il y a acte de paysage autant qu’objet de paysage, le paysage c’est le lien qui se fait entre une réalité physique et des images sensorielles. C’est la réalité d’une image autant que l’image d’une réalité. Le paysage tel qu’il se déploie dans le texte n’est donc visible que par le voyageur ou par le lecteur les deux ayant en mémoire les autres paysages. Problématique :
On verra comment l’esprit donne sa signification à la nature pour qu’elle devienne paysage, mais que ce schéma peut se retourner.
Plan en II partie,
I Paysage : causa mental
II L’affirmation de la matière et la tragédie des hommes

I Paysage mental, causa mental
Le paysage nait d’un acte qui créer le paysage, il y a d’abord nature, environnement, il y a acte de paysage quand l’homme se met à contempler, grâce à un point fixe, l’étendue qui s’ouvre à ses yeux. Le paysage c’est un point d’espace en dehors du temps. Il est pris dans une perspective qui différencie le proche du lointain, le lointain devant être atteint par un cheminement de la pensée, qui doit imaginer, ce qui est encore flou. Car chaque personnage vie au sein d’un paysage qui est l’espace jusqu’où porte ses yeux, et de l’ensemble des paysages dont il a

en relation

  • Analyse linéaire, Incipit du Hussard sur le toit.
    982 mots | 4 pages
  • Bac blanc argumentation
    2004 mots | 9 pages
  • Explication de texte - Le hussard
    876 mots | 4 pages
  • Giono
    4028 mots | 17 pages
  • L'homme qui plantait des arbres
    968 mots | 4 pages
  • Le hussard sur le toit
    1546 mots | 7 pages
  • Explication de texte Le Hussard
    1189 mots | 5 pages
  • Jean giono biographie
    3261 mots | 14 pages
  • GIONO La Mort Du Petit Francais
    1703 mots | 7 pages
  • Jean giono, "le hussard sur le toit"
    1048 mots | 5 pages