le pli et le baroque

Pages: 30 (7450 mots) Publié le: 5 janvier 2014
Extrait de la publication

Extrait de la publication

LE PLI

DU MÊME AUTEUR

PRÉSENTATION DE SACHER-MASOCH, 1967 (« Reprise », no 15)
SPINOZA ET LE PROBLÈME DE L’EXPRESSION, 1968
LOGIQUE DU SENS, 1969
L’ANTI-ŒDIPE (avec Félix Guattari), 1972
KAFKA - Pour une littérature mineure (avec Félix Guattari), 1975
RHIZOME (avec Félix Guattari), 1976 (repris dans Mille plateaux)SUPERPOSITIONS (avec Carmelo Bene), 1979
MILLE PLATEAUX (avec Félix Guattari), 1980
SPINOZA - PHILOSOPHIE PRATIQUE, 1981 (« Reprise », no 4)
CINÉMA 1 - L’IMAGE-MOUVEMENT, 1983
CINÉMA 2 - L’IMAGE-TEMPS, 1985
FOUCAULT, 1986 (« Reprise », no 7)
PÉRICLÈS ET VERDI. La philosophie de François Châtelet, 1988
LE PLI. Leibniz et le baroque, 1988
POURPARLERS, 1990
QU’EST-CE QUE LA PHILOSOPHIE ? (avec FélixGuattari), 1991 (« Reprise », no 13)
L’ÉPUISÉ (in Samuel Beckett, Quad), 1992
CRITIQUE ET CLINIQUE, 1993
L’ÎLE DÉSERTE. Textes et entretiens 1953-1974
(édition préparée par David Lapoujade), 2002
DEUX RÉGIMES DE FOUS. Textes et entretiens 1975-1995
(édition préparée par David Lapoujade), 2003
Aux P.U.F.
EMPIRISME ET SUBJECTIVITÉ, 1953
NIETZSCHE ET LA PHILOSOPHIE, 1962
LA PHILOSOPHIECRITIQUE DE KANT, 1963
PROUST ET LES SIGNES, 1964 - éd. augmentée, 1970
NIETZSCHE, 1965
LE BERGSONISME, 1966
DIFFÉRENCE ET RÉPÉTITION, 1968
Aux Éditions Flammarion
DIALOGUES (en collaboration avec Claire Parnet), 1977
FRANCIS BACON :

Aux Éditions du Seuil
(1981), 2002

LOGIQUE DE LA SENSATION,

Extrait de la publication

COLLECTION « CRITIQUE »

GILLES DELEUZE

LE PLI
LEIBNIZ ETLE BAROQUE

LES ÉDITIONS DE MINUIT

Extrait de la publication

Q 1988 by LES ÉDITIONS DE MINUIT
www.leseditionsdeminuit.fr
ISBN 978-2-7073-1182-5

I. LE PLI
chapitre 1
les replis de la matière

Le Baroque ne renvoie pas à une essence, mais plutôt à une
fonction opératoire, à un trait. Il ne cesse de faire des plis. Il
n’invente pas la chose : il y a tous les plis venus d’Orient,les
plis grecs, romains, romans, gothiques, classiques... Mais il
courbe et recourbe les plis, les pousse à l’infini, pli sur pli, pli
selon pli. Le trait du Baroque, c’est le pli qui va à l’infini. Et
d’abord il les différencie suivant deux directions, suivant deux
infinis, comme si l’infini avait deux étages : les replis de la
matière, et les plis dans l’âme. En bas, la matière estamassée,
d’après un premier genre de plis, puis organisée d’après un
second genre, pour autant que ses parties constituent des
organes « pliés différemment et plus ou moins développés » 1.
En haut, l’âme chante la gloire de Dieu pour autant qu’elle
parcourt ses propres plis, sans arriver à les développer entièrement, « car ils vont à l’infini » 2. Un labyrinthe est dit multiple,
étymologiquement,parce qu’il a beaucoup de plis. Le multiple,
ce n’est pas seulement ce qui a beaucoup de parties, mais ce qui
est plié de beaucoup de façons. Un labyrinthe correspond
précisément à chaque étage : le labyrinthe du continu dans la
matière et ses parties, le labyrinthe de la liberté dans l’âme et
ses prédicats 3. Si Descartes n’a pas su les résoudre, c’est parce
qu’il a cherché le secret ducontinu dans des parcours rectilignes, et celui de la liberté dans une rectitude de l’âme, ignorant
l’inclinaison de l’âme autant que la courbure de la matière. Il
1. Système nouveau de la Nature et de la communication des substances, § 7.
2. Monadologie, § 61. Et Principes de la Nature et de la Grâce fondés en raison,
§ 13.
3. De la liberté (Foucher de Careil, Nouvelles lettres et opuscules).5

LE PLI

faut une « cryptographie » qui, à la fois, dénombre la nature et
déchiffre l’âme, voit dans les replis de la matière et lit dans les
plis de l’âme 4.
Il est certain que les deux étages communiquent (ce pourquoi
le continu remonte dans l’âme). Il y a des âmes en bas,
sensitives, animales, ou même un étage d’en bas dans les âmes,
et les replis de la matière les entourent,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • elle avait pris ce pli
  • Elle avait pris ce pli
  • Elle avait prit ce pli
  • Elle avait pris ce pli
  • Baroque
  • Le baroque
  • baroque
  • Le baroque

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !