Le pointillisme

Pages: 7 (1653 mots) Publié le: 11 mai 2012
A la découverte du pointillisme




Michel-Eugène Chevreul


un savant, des couleurs!


Coordonné par


Georges Roque
Bernard Bodo
Françoise Viénot


Cent trois ans ! Une extraordinaire longévité a donné à Michel-Eugène Chevreul une stature scientifique et historique exceptionnelle. Père de la chimie organique, inventeur de nouvelles substances, cet homme de laboratoiresut appliquer ses connaissances scientifiques à la technologie des colorants et à la perception de la couleur. Du Muséum à l'atelier des Gobelins, il transposa la méthode analytique des corps gras aux phénomènes colorés. Sa renommée, consacrée par les formidables fêtes qui célébrèrent son centenaire, gagna l'Europe et le Brésil.
Cet ouvrage constitue une synthèse originale sur l'oeuvre deChevreul. Des spécialistes de la chimie des corps gras et des colorants, de l'épistémologie et de l'histoire des sciences, de la vision des couleurs, de l'histoire de l'art, des textiles et de l'architecture ont apporté des points de vue croisés sur les rapports de Chevreul avec la science et la technique, ainsi qu'avec la communauté scientifique et la communauté nationale du XIXème siècle.

Lepointillisme

Le pointillisme est un procédé qui s’inspire des recherches d’Eugène Chevreul sur la perception de la couleur.C’est un procédé artistique issu du mouvement impressioniste. Il consiste à peindre sur une toile une multitude de petits points ou de menues taches en se servant uniquement de couleurs pures. Ainsi, lorsqu’il observe l’œuvre à une certaine distance, l’œil perçoitdes tons secondaires, grâce à une illusion d’optique causée par la juxtaposition des points colorés .
Le pointillisme apparaît en France, vers la fin du XIXe siècle, avec les œuvres de Georges Seurat puis de Paul Signac. La technique marque aussi le début du néo-impressionnisme qui est un courant artistique qui s’intéresse aux théories sur la couleur.






|Georges Pierre Seurat naîtle 2 décembre 1859 à Paris. Son père, Chrysostome Antoine |
|Seurat, a été huissier à la Villette. Vivant de ses rentes dans sa résidence d'été au |
|Raincy, il ne rend visite qu'une fois par semaine à sa femme et à son fils . La mère de |
|Seurat, Ernestine Faivre, est très proche de son fils . |
|L' oncle maternel Paul Haumonté-Faivre,marchand de tissus et peintre amateur initie son |
|neveu à la peinture dés son jeune âge . |
|En 1875 Seurat fréquente les cours de dessin d'une école du soir municipale dirigée par le|
|sculpteur Justin Lequien. Il se lie d'amitié avec Edmond Aman-Jean, puis en 1876, il |
|étudie la Grammaire des arts du dessin de Charles Blanc.|
|Seurat est admis en février 1878 avec Aman-Jean à l'École des Beaux-Arts et entre dans la |
|classe de peinture d'Henri Lehmann,élève de Jean Auguste Dominique Ingres. Seurat étudie |
|les Vieux Maîtres au Louvre. |
|En 1879 Seurat quitte l'École des Beaux-Arts et loue avec Aman-Jean et Ernest Laurentun |
|atelier dans la rue de l'Arbalète, puis il effectue une année de volontariat militaire à |
|Brest. Dans un carnet d'esquisses, il collectionne outre de nombreuses figures des études |
|représentant la mer, la plage et des bateaux. Il étudie l'ouvrage de David Sutter, Les |
|Phénomènes de la vision. |
|À sonretour de Brest en 1880 , Seurat loue non loin de l'appartement de ses parents une |
|petite pièce au 19, rue de Chabrol où il peindra jusqu'en 1886 ses œuvres les plus |
|importantes. |
|En 1881 Seurat lit la théorie des couleurs d'Ogden N. Rood et étudie avec méthode les |
|tableaux de Delacroix....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le pointillisme
  • Le pointillisme
  • Le pointillisme
  • Le pointillisme
  • Le pointillisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !