Le pont mirabeau - appolinaire. qu’est-ce qui rend originale l’évocation de la fuite du temps dans ce poème ?

Pages: 5 (1170 mots) Publié le: 21 mars 2013
Réponse à une question d'oral sur le pont Mirabeau: qu’est-ce qui rend originale l’évocation de la fuite du temps dans ce poème ?


Guillaume Apollinaire, de son vrai nom Wilheim Apollinaire de Kostrowitzky, est né polonais puis naturalisé français. Grand amateur de culture littéraire, il publie ses textes parallèlement à son métier de précepteur en Allemagne. Il devient alors le précurseur dumouvement surréaliste et l’un des principaux poètes français du XXème siècle. Il se lie également au milieu artistique en côtoyant Picasso et le peintre Marie Laurencin, avec qui il entretient une liaison. C’est de leur rupture qu’il tire son inspiration dans son poème intitulé Le pont Mirabeau, publié en 1913 dans son recueil Alcools. On y retrouve le registre élégiaque puisqu’il évoque lamélancolie du temps qui lui échappe et ses regrets amoureux. Le poète affirme ainsi son objectif dans une lettre où il écrit : « Je n'ai jamais désiré de quitter le lieu où je vivais et j'ai toujours désiré que le présent, quel qu'il fût, perdurât. Rien ne détermine plus de mélancolie chez moi que cette fuite du temps. Elle est en désaccord si formel avec mon sentiment, mon identité, qu'elle est lasource même de ma poésie. »
Nous allons à présent nous interroger sur la question suivante : qu’est-ce qui rend originale l’évocation de la fuite du temps dans ce poème ? Dans un premier temps nous étudierons l’élégie autour de la métaphore filée de l’eau, puis nous étudierons la structure particulière du poème. Si vous le voulez bien, je vais à présent vous lire un extrait de ce poème.

LECTURE DUPOEME

Tout d’abord, nous allons voir qu’Apollinaire utilise le symbole de l’eau pour évoquer de façon originale le temps qui passe.

En effet, Apollinaire pose cette métaphore filée dès le 1er vers avec l’évocation du pont Mirabeau, symbole de son amour passé avec Marie Laurencin. L’écoulement du fleuve rappelle le passage du temps. Les mots « la Seine » (v1), « l’onde » (v10), « cette eau» (v13) s’associent au champ lexical du mouvement : « coule » (v1 et 22), « vienne » (v5), « passe » (v9). La Seine est une métaphore de ce temps qui s’enfuit, et qui ne pourra jamais revenir. On retrouve cette idée de non-retour dans la répétition des verbes « s’en va » (v13 et 14), « s’en vont » (v6, 12, 18, 24). L'adjectif « courante » (v13) qui qualifie l'eau ajoute à l'idée du mouvement celle dela rapidité. Le temps, comme l’eau, s’écoule à la vitesse de l’éclair.

Pour renforcer cette idée, il y oppose un élément : le « pont » (v1, 9 et 22) qui symbolise la permanence. En effet, le pont reste immobile face à l’écoulement de l’eau : il représente le désir de l’auteur que le temps s’arrête. On retrouve donc le champ lexical de l’immobilité « je demeure » (v6, 12, 18, 24), « éternels »(v10), « lente » (v15), « toujours » (v4). L'image du pont, opposée à celle de l'eau qui coule, souligne donc l'antithèse entre la fuite et la durée. Dans les refrains, Apollinaire semble lutter contre le passage du temps avec les subjonctifs « vienne » et « sonne », qu’il annonce comme un défi auquel il répond avec une nouvelle antithèse : « les jours s’en vont, je demeure ». Il insiste sur cetespoir avec le mot « Espérance » (v16) qu’il dote d’une majuscule. Quant au « pont de nos bras » (v9), il est créé par les bras des amoureux qui se tiennent la main. Apollinaire aurait également souhaité l’éternité de son union avec Marie.

Le registre élégiaque se retrouve dans la mélancolie du temps qui passe. Apollinaire associe ainsi la « Seine » (v1) à la « peine » (v4) ainsi que « passe »(v9) avec « lasse » (v10). Le mot « nuit » présent dans le refrain renforce cette tonalité car il connote le désespoir. De plus, le passage du temps est omniprésent et son caractère inévitable insiste sur l’idée de fatalité. On trouve par exemple une antithèse entre « nuit » (v5) et « jour » (v6), une répétition du mot « passent » (v19) et « passé » (v20) ou encore une alternance des mots...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le pont mirabeau guillaume appolinaire
  • le pont mirabeau appolinaire
  • le pont mirabeau Appolinaire
  • Le pont mirabeau un poéme musical
  • Anthologie de poème la fuite du temps
  • Commentaire de texte le pont mirabeau appolinaire
  • Le pont mirabeau
  • Etude de poème: "le pont mirabeau"-apollinaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !