Le pourquoi du comment

Pages: 11 (2624 mots) Publié le: 3 juillet 2013
Herlitz rutscht tiefer in die roten ZahlenIdéologie nationale-socialiste
i. totalitarisme porteur d’une vérité unique et absolue, prétention
antidémocratique et antilibérale à éliminer toute conflictualité
politique et sociale en purifiant la nation de ses éléments
pathogènes (ennemi de race ou classe) pour réaliser son unité ;
religion de substitution, espérance eschatologique ; deplus,
héritage du KK cad appareil de pouvoir dirigé par souverain
étranger qui se ramifie dans toute nation et veut accaparer lui tout
l’homme – antisémitisme raciste antichrétien, politique pas
unitaire, mais éléments modérés et représentants de vieille
administration ont peu de poids.
ii. courant antichrétien plus affirmé, notamment avec Le Mythe du
XX
e
siècle, de Rosenberg(1930)
1. présente valeurs des 2 camps dans couples d’opposition à
tonalité nietzschéenne ; nazisme contre-révolution
antimoderne et antijudéochrétienne, donc élément
religieux essentiel pour comprendre nature profonde :
chrétiens ignorent idée de race, État valeur absolue,
catholicisme « mythe étranger » et lié au judaïsme –
Goebbels dans même ligne, Göring
2. double langage, carhéritage chrétien, entre élites
militantes et foules ; point 24 du programme du parti en
1920 évoque promotion d’un « christianisme positif » et
reste référence ; Rosenberg relit Jésus comme Seigneur,
homme – sinon surhomme – en colère, dont vie a
signification pour le Germain, et non mort, qui a fait son
succès auprès peuples alpins et méditerranéens : croix et
mort absurdes (H luilibère hommes – sauve peuple alld)
3. volonté d’une nouvelle religion, nouveaux rites (baptême
SS) – créer un homme-Dieu, libéré de transcendance
judéo-chrétienne, capable d’inventer lui-même bien et mal
b. Les Eglises protestantes
i. Protestantisme transformé par guerre
1. disparition de dynastie, donc du souverain summus
episcopus depuis 16
e
; institutions nouvelles nécessaires2
avec surtout synode de land, élu démocratiquement ;
désigne consistoire permanent ; accords conclus entre
Länder et Églises, contemporains des concordats (souci de
droit de regard sur nominations) ; à différence du
catholicisme lien vis-à-vis de État pas compensé par
recours à autorité supranationale
2. reste très divisé : 7 Églises avec 4/5 des protestants + 21
Églises locales(tjs É. luthériennes, réformées, unies cad
issues de volonté de Frédéric-Guillaume III en 1817 : 16
M, très peu, 24 M)
3. recul de théologie libérale dominante avant 1914 : avec
Barth, affirmation de transcendance de Dieu dévoilée
dans résurrection, récuse une Église qui ne garde pas son
altérité face à société : une théologie dialectique, une
théologie de la crise, de la ruptureentre la culture et la foi,
qui peut préparer refus du nazisme – en revanche,
acceptation facilitée par « théologie allemande » qui,
comme précédente, critique individualisme de théologie
libérale, mais insiste sur sens luthérien de la communauté
(Gemeinschaft), sur notion de peuple, porteur de valeurs
propres (voir main de Dieu dans histoire allde)
4. dans ensemble protestantsfavorables aux thèses
conservatrices des nationaux-allemands et acceptent mal
Weimar et écho de Hitler quand met sourdine aux thèses
antichrétiennes, d’où succès 1932 ; naissance, à différence
du catholicisme, au sein même des Églises protestantes de
mvts se réclamant du nazisme ; en Thuringe en 1929,
début du mvt des chrétiens allds pour Église populaire ;
en Prusse, mvt plus conservateur; dans Wurtemberg ligne
plus modérée – 1932, chef du parti nazi au Landtag de
Prusse charge jeune pasteur Hossenfelder de réunir divers
groupes (février) en vue de créer « Église protestante du
Reich », thèmes racistes et antisémites, même si pas tous
d’accord, tout en souhaitant participation au renouveau
engagé par Hitler ; aux élections du synode de Prusse de
novembre 1932 =...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le pourquoi du comment
  • et comment et pourquoi
  • La G Ographie Pourquoi Comment
  • « L'autorité dans l'éducation, pourquoi, comment ? »
  • la géographie : pourquoi ? comment ?
  • Le rapport de stage : pourquoi ? comment ?
  • la theorie pourquoi comment
  • Pourquoi Et Comment Valuer La Formation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !