Le président de la république sous la troisième république

Pages: 21 (5212 mots) Publié le: 6 décembre 2009
La Troisième République est le premier régime français à s'imposer dans la durée depuis 1789. Après la chute de la monarchie absolue, la France a expérimenté sans succès sept régimes politiques en 80 ans. Ces difficultés contribuent à expliquer les hésitations de l'Assemblée nationale), qui va mettre neuf ans, de 1870 à 1879, pour trouver la voie du nouveau régime. Les délibérations vontprogressivement aboutir à instaurer une République parlementaire de type bicaméral, où les deux chambres de l'Assemblée Nationale, la Chambre des députés) et le Sénat), avaient quasiment les mêmes prérogatives.
La définition des caractéristiques du régime est elle-même marquée par les évènements passés. La rigidité du comte de Chambord, qui rappelle celle des derniers rois, et les divisions desroyalistes entre légitimistes et orléanistes achèvent de ruiner toute idée de rétablissement de la monarchie, même constitutionnelle. Ce modèle a déjà échoué par trois fois et a coûté la vie à son brillant promoteur Antoine Barnave. De plus, la conclusion des deux premières républiques par la dictature d’un empereur milite pour une limitation du pouvoir exécutif : le coup d’état de Napoléon III, premierprésident élu au suffrage universel masculin, est encore un souvenir vivace. Sous la Troisième République, le président aura un rôle essentiellement représentatif.
Dans un premier temps, la dynamique créée va implanter en France une solide tradition républicaine, grâce en particulier à l'école obligatoire, publique et laïque. Dans un second temps, l'usure et un affrontement éprouvant avecl'Allemagne vont mettre en évidence les conséquences néfastes d'un affaiblissement trop marqué du pouvoir exécutif et entraîner la chute du régime.
Les hésitations initiales : ce sera une République (1870-1879) [modifier]
La liquidation de la guerre franco-allemande de 1870 [modifier]
{draw:a}
{draw:a}
Guerre franco-allemande, bataille de Mars-la-Tour
{draw:a}
{draw:a}
Gambettaproclamant la République aux Tuileries (4 septembre 1870)
L'armée de Bazaine résiste toujours dans Metz assiégée. Paris est également assiégée à partir du 19 septembre. Le 7 octobre Gambetta quitte Paris en ballon pour tenter de réorganiser la défense à partir de la province, ce qui n'est pas facile compte tenu de l'organisation en étoile du territoire à partir de la capitale. La capitulationprécipitée de Bazaine et de l'armée de Metz (150 000 hommes) le 30 octobre porte un grave coup à la France. Elle intervient au moment où le gouvernement, parti s'établir à Tours, est parvenu à organiser une Armée de la Loire. Les Prussiens libérés peuvent alors concentrer leurs forces sur cette nouvelle armée mal entrainée et mal équipée, ce qui oblige le gouvernement à se replier sur Bordeaux.{draw:a}
{draw:a}
Composition de la Chambre des députés à l'issue des élections
Les élections amènent une majorité monarchiste à l'assemblée. Le principal débat porte sur la reprise des hostilités ou la capitulation. Le court délai empêche pratiquement toute campagne, sauf à Paris. Le scrutin par listes départementales favorise les listes d'union. Les Français, lassés de la guerre ouinquiets de la voir se rapprocher de leur région, toujours méfiants vis-à-vis des troubles parisiens, préfèrent voter pour les tenants de la paix sans condition, c'est-à-dire les listes conservatrices dans lesquelles les notables figurent en bonne place.
Toutefois l'Est occupé, la région lyonnaise menacée, le Midi, les Alpes et bien sûr Paris renouvellent leur attachement à la République.L'Assemblée nationale) comprend trente bonapartistes, deux-cents républicains et quatre-cents monarchistes — eux-mêmes partagés entre cent-quatre-vingt légitimistes et deux-cent vingt orléanistes. Thiers est élu « chef du pouvoir exécutif_ de la _République française ».
Article détaillé : Assemblée nationale (1871)).
Les monarchistes triomphants ne se soucient pas immédiatement de rétablir la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le président de la république sous la troisième république
  • Place du président sous la troisième république
  • Le président du conseil sous les troisième et quatrième républiques
  • Le président de la république sous la iiie république
  • Le président de la république sous la vème république
  • Les salons sous la troisième république
  • La presse sous la troisième république
  • Le president sous la vème republique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !