Le principat d'auguste à néron

3233 mots 13 pages
Le Principat, d’Auguste à Néron

Accroche : Le 19 août 14, en Campanie, mourait l’empereur Auguste. L’Italie entière pleura celui qui a rétabli la paix sur terre et sur mer et « agrandi toutes les provinces du peuple romain, situées à la frontière des nations qui n’étaient pas soumises à notre empire ». (Etienne, Le siècle d’Auguste, op. cit.)
Problématique : Le Principat a profondément marqué et changé la société romaine. Comment ce dernier s’est-il mis en place et comment a-t-il évolué d’Auguste jusqu’à la mort de Néron ?

1 : LA NAISSANCE DU PRINCIPAT

1.1 : les origines du Principat Il y a de multiples origines. La première origine proviendrait du modèle hellénistique. Dans le bassin oriental de la Méditerranée, Rome, cité-état, avait rencontré les monarchies nées du partage de l’Empire d’Alexandre le Grand. Si les habitants du bassin oriental étaient persuadés de la nécessité qu’un grand empire soit dirigé par un seul homme, les soldats, marchands, petites gens italiens et romains accoutumaient à l’idée monarchique, et les Imperatores étaient fascinés par l’image d’Alexandre le Grand. C’est donc sur le modèle du tombeau d’Alexandre qu’Octave entreprit la construction de son mausolée, dans la partie septentrionale du Champ de Mars. Cet édifice important s’affichait comme étant « le tombeau d’un monarque et de sa dynastie » (Le Gall-Le Glay). La seconde origine serait une envie de conquête. La République avait exploité ses provinces mais sans vraiment savoir comment les organiser avec solidité. Ce qui donne finalement un ensemble territorial fragile. Mais l’Etat romain affirme son désir d’une certaine domination universelle dès le milieu du Ier siècle av. J.-C. On peut alors se demander si cette ouverture géographique exigerait-elle un changement du pouvoir. La troisième origine serait l’évolution des mentalités. Sans en être vraiment conscients, les esprits se familiarisent avec l’idée monarchique. Ainsi on admet que les vainqueurs doivent leur

en relation

  • Les julio-claudiens
    1783 mots | 8 pages
  • Les normes sociales
    620 mots | 3 pages
  • LA maison d'auguste
    2063 mots | 9 pages
  • Le pouvoir impérial au temps des flaviens
    6078 mots | 25 pages
  • Le principat est il une monarchie ?
    973 mots | 4 pages
  • Histoire - les maisons impériales
    763 mots | 4 pages
  • Exposé antique la succession d auguste
    898 mots | 4 pages
  • j'en sais rien
    711 mots | 3 pages
  • Grimal
    8034 mots | 33 pages
  • 9 cesars
    1385 mots | 6 pages