Le Radeau De La Méduse

2290 mots 10 pages
Introduction
Nous allons vous présenter un tableau de Théodore Géricault qui s’intitule « Le radeau de la Méduse ». Faisant partit du romantisme il l’a peint sur une toile de 491 cm x 716 cm en 1819 qui aujourd’hui est exposé au Musée du Louvre à Paris.

Biographie de Théodore Géricault
Théodore Géricault reconnu comme l’incarnation de l’artiste romantique, naît le 26 septembre 1791 à Rouen, dans une famille aisée de Paris, originaire de la Manche. C’est là qu’il découvre le milieu équestre et décide dans faire sa future source d’inspiration, il y peint sa première œuvre connue « son autoportrait » (1808). Son père riche propriétaire et sa mère riche descente d’une famille normande, décident en 1796 de s’installer à Paris où Théodore fait ses études au Lycée impérial, comme Eugène Delacroix qui se lie d’une forte amitié. La 5 février 1811, il rentre à l’école des Beaux-Arts de Paris et est formé par Carle Vernet et Pierre-Narcisse Guérin. Il a été inspiré par Antoine-jean Gros. D’avril 1820 à novembre 1821 il quitte Paris pour l’Angleterre où il y découvre de grands paysagistes anglais comme Turner. C’est là-bas qu’il y découvre aussi les courses de chevaux c’est ce qui l’a inspiré pour une série d’œuvres comme le Derby d’Epsom qui comme quasiment toute ses œuvres sont exposés au musée du Louvre à Paris. Mais une majorité de ses tableaux ont été détruits lors des bombardements de 1944. En décembre 1821 Théodore revient à Paris où il tombe malade, son ami médecin Etienne-Jean Georget lui propose de peindre les portraits de dix malades mentaux. Il réalise ainsi de grandes œuvres telles que « le Radeau de la Méduse », « Cheval arabe gris-blanc » et bien d’autre encore mais aussi lithographies ou des sculptures telles que « cheval écorché » ou « nymphe et satyre », elles sont rares mais remarquables ainsi que des centaines de dessins. Il meurt le 26 janvier 1824, après une longue agonie due officiellement à une chute de cheval, il est enterré au cimetière du

en relation

  • Le radeau de la méduse
    854 mots | 4 pages
  • Le radeau de la méduse
    1900 mots | 8 pages
  • Radeau de la meduse
    429 mots | 2 pages
  • Le radeau de la méduse
    766 mots | 4 pages
  • Le radeau de la meduse
    269 mots | 2 pages
  • le radeau de la meduse
    713 mots | 3 pages
  • Radeau de la méduse
    717 mots | 3 pages
  • Le radeau de la méduse
    687 mots | 3 pages
  • Le radeau de la méduse
    376 mots | 2 pages
  • Le radeau de la méduse
    1337 mots | 6 pages