Le roi arthur

497 mots 2 pages
Les techniques de conservation par le froid

Le froid est une technique de conservation des aliments qui arrête ou ralentit l'activité cellulaire, les réactions enzymatiques et le développement des microorganismes. Il prolonge ainsi la durée de vie des produits frais, végétaux et animaux en limitant leur altération.
Le froid ne détruit ni les toxines ni les microorganismes éventuellement contenus dans les aliments. La majorité des microorganismes présents peuvent donc reprendre leur activité dès le retour à une température favorable. On distingue deux procédés qui utilisent cette technique, la réfrigération et la congélation. La réfrigération consiste à entreposer les aliments à une température basse, proche du point de congélation, mais toujours positive par rapport à celui-ci. Généralement, la température de réfrigération se situe aux alentours de 0°C à +4°C. A ces températures, la vitesse de développement des microorganismes contenus dans les aliments est ralentie. La réfrigération permet donc la conservation des aliments périssables à court ou moyen terme. Des règles fondamentales doivent être respectées dans l'application du froid : la réfrigération doit être faite le plus tôt possible après collecte, elle doit s'appliquer à des aliments initialement sains et être continue tout au long de la filière de distribution.
|Exemple de la durée de conservation de certains aliments par la réfrigération |
|Produit |Température de réfrigération recommandée (°C) |Humidité relative recommandée (%) |Durée de stockage |
|Pommes |0 à 5 |90 |3 à 8 mois |
|Abricot |0 |90 |1 à 2 semaines |
|Haricot vert

en relation

  • Le roi arthur
    2045 mots | 9 pages
  • le roi arthur
    2138 mots | 9 pages
  • Le roi arthur
    266 mots | 2 pages
  • Roi arthur
    547 mots | 3 pages
  • Le roi arthur
    1118 mots | 5 pages
  • Roi Arthur
    445 mots | 2 pages
  • Le roi arthur
    260 mots | 2 pages
  • Le roi arthur
    426 mots | 2 pages
  • Roi arthur
    1845 mots | 8 pages
  • Le roi Arthur
    298 mots | 2 pages