Le sujet en philosophie

670 mots 3 pages
Le sujet

I Définitions
Le sujet désigne l’homme en tant que personne, être conscient de lui-même, Homme libre, maitre de ses pensées et de ses actes.
Le cogito cartésien est le raisonnement de Descartes selon lequel la certitude première est celle de la conscience de soi (« je pense donc je suis »). Elle est à la base de l'opposition entre l'homme et l'animal et implique donc le fait d’être sujet.
Le pouvoir de pouvoir ainsi se penser peut faire croire que l’être humain a la capacité de se représenter tout ce qu’il est, d’être conscient de tout ce qu’il fait, être donc un sujet « souverains », c'est-à-dire ayant tout pouvoir et connaissances sur lui-même, sur ses actes et ses pensées et n’appartenant qu’a lui-même.
La psychanalyse est une méthode d'investigation psychologique visant à élucider la signification inconsciente des conduites, et dont le fondement se trouve dans la théorie de la vie psychique formulée par Freud.
II Notions clés
On peut toutefois suggérer, avec Spinoza (1632-1677), que l’homme n’est pas seulement un esprit mais qu’il est et a aussi un corps, soumis a des désirs qu’il ne connait ni ne maitrise. De ce fait, la conscience de soi n’est pas une véritable connaissance de soi, car elle est en parti illusoire. Le sujet ne se voit que depuis lui-même, sans véritable recul.
Pour Descartes (1596-1650), le sujet est l’esprit qui connait, par opposition a la chose connu, l’objet. Le sujet est donc le producteur de la pensée : il s’agit de celui qui pense et qui est conscient, l’objet est celui qui est produit par le sujet qui pense : il est ce dont le sujet est conscient.
Dire de l’homme qu’il est un sujet, c’est le distinguer de l’objet ou de l’animal, pour un proposer que sous l’être physique, il y a une conscience, une âme. L’homme a une intériorité, c'est-à-dire une existence non seulement physique mais aussi spirituelle. L’Homme possède ainsi ce que Hegel (1770-1831) nomme une « double existence »

III Citations

Kant

en relation

  • sujet de philosophie
    820 mots | 4 pages
  • Sujet de philosophie
    6396 mots | 26 pages
  • Le sujet philosophie
    3434 mots | 14 pages
  • Philosophie "le sujet"
    618 mots | 3 pages
  • Le sujet ( philosophie )
    729 mots | 3 pages
  • Sujet de philosophie
    1016 mots | 5 pages
  • Les sujets bac de philosophie
    1386 mots | 6 pages
  • Philosophie terminale le sujet
    4011 mots | 17 pages
  • Le sujet de Philosophie sujet 1 et corrigé
    1314 mots | 6 pages
  • Sujet et moralité- Philosophie
    1350 mots | 6 pages